Maroc, Fils de Mohammed VI : Moulay Hassan, roi avant l’heure

Le prince héritier du Maroc, Moulay El Hassan

Le prince héritier Moulay El Hassan, fils aîné du roi du Maroc, Mohammed VI, est déjà aux commandes du royaume. Les détails.

Moulay El Hassan, au vu des derniers évènements, est sur orbite pour diriger le Maroc. Il dirige déjà une partie des affaires du royaume ou du moins pilote à merveille les tâches à lui dévolues par son père, le roi Mohammed VI. En effet, Moulay El Hassan était l’émissaire envoyé par le roi de ce pays d’Afrique du Nord pour le représenter aux funérailles du Comte de Paris, Henri d’Orléans, prétendant orléaniste au trône de France, au mois de février dernier.

Le prince Moulay El Hassan et le roi Mohammed VI

C’est aussi Moulay El Hassan qui, en l’absence de son père malade, souffrant d’une pneumonie bilatérale aiguë, d’origine virale, a été représenter le Maroc tout entier, aux obsèques de l’ancien chef de l’Etat français, Jacques Chirac, décédé le 26 septembre dernier à l’âge de 86 ans, et dont l’enterrement a eu lieu en France, le 30 du même mois. Ce jour-là, le jeune Moulay El Hassan a été reçu par le couple présidentiel français, Emmanuel Macron et son épouse Brigitte.

Une poigne et une carrure de… roi

Moulay El Hassan, c’est celui qui, en empruntant une ruelle dans un état de délabrement avancé, alors qu’il se rendait chez sa grand-mère, Lalla Malika, tante de Mohammed VI et fille unique de feu Mohammed V, a tapé du poing sur la table pour que les départements des infrastructures interviennent dans les plus brefs délais et corrigent cet impair. Moulay El Hassan, selon la presse marocaine, n’avait point digéré le piteux état de la chaussée et l’absence d’éclairage sur cette voie qui sert à tous les Marocains.

A lire : Maroc, Moulay Hassan aux obsèques de Jacques Chirac : de quoi souffre Mohammed VI ?

Moulay El Hassan, c’est aussi ce jeune homme de 15 ans, parti en France, assister à la cérémonie de commémoration de l’Armistice, en novembre 2018, et qui a suivi avec beaucoup d’attention le discours fait à l’époque par le Président français, Emmanuel Macron, au moment où son père, sans doute lessivé par la lourde charge des affaires du royaume, de l’Afrique et même du monde, s’était permis un léger assoupissement. Et sans nul doute, le jeune Moulay El Hassan a bien pris le soin de faire à son père le récit de tout ce qui s’était passé sur place durant son sommeil fugitif.

Le roi Mohammed VI et son fils, le prince Moulay El Hassan, lors de la commémoration de l’Armistice, en France, le 11 novembre 2018

Bref, de plus en plus de responsabilités de représentation publique dévolues au prince Moulay El Hassan, qui se bonifie jour après jour, grâce à la formation permanente reçue de son coach et père, le roi Mohammed VI.

A lire : Maroc : la grosse colère de Moulay El Hassan, héritier de Mohammed VI