Maroc, 1746 cas de Covid-19 : Casablanca franchit la barre des 500 contaminés

Alors que le Maroc a enregistré 85 nouveaux patients testés positifs au Coronavirus portant désormais à 1 746 le nombre de cas confirmés, Casablanca caracole en tête avec plus de 500 personnes testées positives au Covid-19.

La tendance est désastreuse au Maroc, avec comme région au centre de toutes les inquiétudes, Casablanca. Le directeur de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère marocain de la Santé, Mohamed El Youbi, a dressé le bilan, ce lundi 13 avril 2020. Il ressort que les personnes déclarées guéries jusqu’au lundi 13 avril 2020, à 10h00, sont au nombre de 196. Dans le même temps, le nombre de décès dus au coronavirus a atteint 120.

Alors que le Maroc, à ce jour, enregistre 1 746 cas de Coronavirus, la région de Casablanca-Settat a franchi la barre des 500 cas, avec 501 personnes touchées par la maladie. Soit près du tiers des malades enregistrés dans tout le royaume. Deuxième ville la plus touchée, Marrakech-Safi, avec 343 cas, suivie de Rabat-Salé-Kénitra qui a enregistré 239 cas.

La maladie connaît une progression dangereuse au Maroc, malgré les multiples appels du ministère de la Santé invitant les Marocains à respecter les règles d’hygiène et de sécurité sanitaire ainsi que les mesures préventives annoncées. Alors que le Maroc a déclaré l’état d’urgence sanitaire depuis le 19 mars dernier, dans le but de lutter contre le Coronavirus, le nombre de cas de malades augmente, de façon exponentielle, preuve que les règles ne sont pas toujours respectées.

En effet, un bilan publié ce lundi par les autorités marocaines révèle que plus de 4 300 personnes ont été interpellées, rien que ce week-end, pour non-respect des mesures d’exception imposées, dont le port obligatoire du masque. Depuis la date du 19 mars dernier, 28 701 personnes ont été interpellées dans le royaume. Un communiqué de la Direction Générale de Sûreté Nationale (DGSN) précise que 15 545 ont été déférées au Parquet après leur garde à vue.

A lire : Maroc, Covid-19 : colère contre Casablanca et Marrakech, Mohammed VI sanctionne