Mali : sept militaires tués, Sophie Pétronin toujours introuvable

Sophie Pétronin (31 oct 21)
Sophie Pétronin

Sept soldats maliens ont perdu la vie, dans deux attaques distinctes menées par des hommes armés non identifiés. Les assauts, qui ont été menés, samedi 30 octobre, contre des convois militaires, dans les régions de Nara et Ségou dans le Sud-ouest et centre du pays, ont fait trois autres blessés. Pendant ce temps, la française Sophie Pétronin, activement recherchée, reste introuvable.

Ils sont sept soldats maliens à être tombés sous les balles d’hommes armés non identifiés, au cours d’attaques contre des convois militaires, dans les régions de Nara et Ségou, situés respectivement dans le Sud-ouest et centre du Mali. Selon une annonce des forces armées maliennes, trois autres soldats ont été blessés, dans ces assauts de ce samedi 30 octobre.

«Ce samedi 30 octobre vers 11h21mn, une escorte FAMa du détachement de Mourdiah est tombée dans une embuscade, aux environs de la localité de Madina Sylla», a expliqué l’armée malienne, détaillant, selon Anadolu, que dans cette attaque, deux militaires maliens ont trouvé la mort et trois autres blessés. Les blessés, annonce le communiqué de l’armée, ont été évacués sur Mourdiah.

L’autre attaque, dans la région de Ségou, au centre du Mali, a été perpétrée contre une patrouille des Forces armées maliennes. Selon la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées, les militaires ont été la cible d’une attaque à l’engin explosif improvisé. Tous les occupants du véhicule, cinq soldats au total, ont été tués dans cette nouvelle attaque.

L’armée a en outre ajouté que deux suspects ont été appréhendés suite à un ratissage effectué dans la zone de l’attaque meurtrière. Ils sont mis à la disposition de la gendarmerie malienne. Ces attaques ont lieu alors que la gendarmerie malienne a, selon une information de l’agence Anadolu, reçu l’ordre d’interpeller la Française Sophie Pétronin, aperçue pour la dernière fois vers la frontière avec le Burkina Faso. Aucune information la concernant n’a été donnée depuis hier samedi 30 octobre.

A lire : Mali : Bamako demande l’arrestation de Sophie Pétronin