Mali : lourd bilan de 42 morts dans l’assaut meurtrier de Tessit

L'armée du Mali
Les Forces armées maliennes

Les attaques menées dimanche au Mali ont coûté la vie à au moins 42 soldats, selon un nouveau bilan établi, ce jour. Un premier bilan faisait état de 17 soldats et 4 civils tués, dans ce qui est considéré comme l’assaut le plus meurtrier contre les forces de défense durant ces trois dernières années.

C’est un nouveau bilan très lourd des attaques coordonnées attribuées aux djihadistes dans la ville de Tessit, qui a été communiqué ce mercredi 10 août 2022. La série d’attaques a visé les camps militaires situés dans la zone dite des trois frontières, située entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Selon l’état-major, quatre civils avaient péri lors de l’assaut meurtrier. C’est le cas notamment d’un notable de Tessit.

Le communiqué de l’armée indique également que «sept ennemis sont morts dans l’attaque». L’armée avait indiqué qu’il s’agit d’assaillants «vraisemblablement du groupe Etat islamique au Grand Sahara, bénéficiant d’un appui de drones et d’artillerie avec un usage d’explosifs et de véhicules piégés».

Les attaques menées par les groupes djihadistes sont récurrentes dans le secteur de Tessit, qui échappe au contrôle de l’Etat malien. Fin mars dernier, une attaque contre les Forces Armées maliennes, au poste de Tessit, avait fait 2 morts et 10 blessés. L’état-major avait par ailleurs indiqué que 9 terroristes avaient été tués et plusieurs autres blessés, suite à une intervention dans les airs.

Lire : Quatre soldats maliens tués dans deux attaques distinctes