Mali : les militaires déserteurs radiés de l’armée

Ramener l’ordre et la discipline dans les rangs de l’armée malienne, telle semble être désormais l’ambition des autorités de la transition. Ainsi, le ministre de la défense et des anciens combattants a décidé de radier purement et simplement les éléments déserteurs de la grande muette malienne. Ces militaires radiés seront aussi poursuivis devant les juridictions compétentes du pays.

(De notre correspondant)

Depuis le déclenchement de la rébellion touarègue en janvier dernier, l’image de l’armée est ternie par de nombreux cas de désertions des officiers, sous-officiers et militaires du rang. En effet, plusieurs centaines de militaires, notamment les éléments touarègues qui avaient été intégrés au sein des forces armées maliennes, ont rejoint les troupes du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), le mouvement indépendantiste qui a déclenché le conflit au Nord-Mali.

Pour mettre fin à cette triste situation qui n’honore pas la grande muette malienne, le ministère de la défense et des anciens combattants a décidé de sévir contre ces militaires fugitifs. Ainsi, la sanction est tombée ce week-end. Le gouvernement a décidé de radier des rangs des forces armées et de sécurité du Mali tous les éléments déserteurs.

Des militaires dont on ignore le nombre exact. A travers cette décision, le gouvernement veut appliquer les dispositifs statutaires en vigueur dans le pays. Une décision de radiation qui intervient après des procédures d’avis de recherche et de renseignements des militaires, dont l’absence n’est pas justifiée dans leurs unités, menées par les services spécialisés notamment la direction générale de la gendarmerie nationale et la direction de la sécurité militaire.

Tolérance zéro

Tolérance zéro, telle semble être désormais la devise des plus hautes autorités du pays comme le ministre de la défense et des anciens combattants. Pour le Colonel major Yamoussa Camara, aucune désertion ne sera plus tolérée dans la grande muette malienne. En outre, selon le statut général des militaires et du code de justice militaire, ces éléments radiés feront objet de poursuites devant les tribunaux militaires.

Le Colonel major Yamoussa Camara n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Les investigations et les enquêtes des services compétents de l’armée nationale vont se poursuivre. Cela afin de démasquer tous les militaires qui ont abandonné les rangs des forces armées. C’est à ce titre que s’inscrit le recensement général de tous les militaires du pays. Cela en vue de redorer l’image de la troupe ternie par ces nombreux cas de désertions et d’indiscipline depuis le déclenchement des hostilités armées avec les rebelles touarègues.

Lire aussi :

 Mali : des groupes d’auto-défense à la chasse des islamistes

 Mali : ces enfants soldats recrutés par les islamistes

 Bamako face à la rude reconquête du Nord-Mali