Mali : au moins six soldats maliens tués dans une attaque imputée aux djihadistes

Au moins 6 morts dans les rangs des Forces Armées Maliennes (FAMA), c’est le triste bilan d’une attaque survenue dans la nuit du 22 au 23 janvier. Imputée aux djihadistes, elle a été perpétrée dans le centre du pays.

Ils sont au moins 6 soldats des Forces Armées Maliennes (FAMA) à avoir perdu la vie suite à une attaque imputée aux djihadistes. Selon l’armée malienne qui donne l’information, l’assaut est survenu dans la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 janvier 2020, dans le centre du pays en guerre, près de la frontière avec le Burkina Faso, précisément à Dioungani.

Ce sont des hommes armés non identifiés qui ont attaqué un poste militaire dans cette localité. Et le bilan fait également état de plusieurs blessés. Cette zone voisine du Burkina Faso et du Niger a déjà fait l’objet de plusieurs attaques meurtrières, faisant des victimes tant du côté des militaires que des civils. Globalement, ce conflit du Sahel a fait environ 4 000 morts et des centaines de milliers de déplacés.

Les forces françaises ont réussi à neutraliser plus « d’une trentaine de djihadistes dans le centre du Mali ces deux dernières semaines, et cinq autres ont été tués dimanche dans une frappe de drone non loin de la frontière nigérienne », selon l’état-major français. Et récemment, la décision a été prise d’envoyer des troupes supplémentaires dans la région.

A lire : La France sur le point de déployer de nouveaux renforts au Sahel