La France sur le point de déployer de nouveaux renforts au Sahel

Le général français François Lecointre, chef d’état-major de l’armée française, a indiqué, au cours d’une réunion avec la presse, que la France déploiera de nouveaux renforts au Sahel. Les militaires en question viendront s’ajouter aux 220 autres que le président de la République avait annoncés au sommet de Pau, a indiqué le général. Aucune autre précision n’a été donnée quant au nombre et aux autres détails pratiques de ce nouveau déploiement de soldats.

Si selon les déclarations officielles, il ne s’agit pas d’une augmentation notoire du nombre de soldats pour juguler la crise au Sahel, les faits semblent dire le contraire. La force militaire Barkhane, qui a déjà 4 700 soldats à son actif, sera encore soutenue par de nouvelles troupes, ce qui portera à 5000 l’effectif des militaires Français actifs au Sahel. Pour le chef d’état-major français, le déploiement de 4 700 soldats est d’ailleurs insignifiant au regard de l’ampleur des attaques terroristes que connaît le Sahel.

Désormais, les forces militaires du G5 Sahel et Barkhane vont conjointement concentrer leurs efforts sur les zones frontalières communes au Burkina-Faso, au Niger et au Mali ; une zone connue pour être le champ d’action de l’Etat islamique. La France enverra donc ses soldats les plus éprouvés et les plus performants, à l’instar de la troupe « légionnaires du 2e REP » constitué de 220 militaires annoncé par le Président Macron au sommet de Pau.

Les forces Tacouba attendues

Le chef d’état-major français mise également sur Tacouba, une troupe spéciale d’Europe dont la mission est d’appuyer les forces locales au combat et qui, selon ses propos, sera opérationnelle d’ici à l’automne.