Mali : 132 civils tués à Bandiagara, Bamako accuse la Katiba du Macina


Lecture 2 min.
Homme armé de fusil
Un homme armé (illustration)

Des combattants de la Katiba du Macina ont lancé un assaut contre plusieurs villages du cercle de Bankass, dans la région de Bandiagara, au centre du Mali. L’attaque, perpétrée dans la nuit du 18 au 19 juin, a coûté la vie à 132 civils.

«Le gouvernement de la République du Mali a le profond regret d’informer que les paisibles populations des villages de Diallassagou, Dianweli, Deguessagou et environs dans le cercle de Bankass ont fait l’objet d’attaques terroristes lâches et barbares, dans la nuit du 18 au 19 juin 2022», a indiqué le Colonel Abdoulaye Maiga, porte-parole du gouvernement, dans un communiqué rendu public, ce lundi 20 juin 2022.

«Le bilan cumulé fait état de 132 civils froidement tués par les combattants de la Katiba du Macina d’Amadou Kouffa dont plusieurs, parmi les auteurs, ont été formellement identifiés», a précisé le communiqué, qui ajoute que «le gouvernement rassure que toutes les dispositions seront prises pour rechercher et traduire les auteurs de ces crimes devant la justice ». Le porte-parole a par ailleurs insisté que la protection des personnes et leurs biens demeure la priorité absolue du gouvernement malien.

Cette attaque intervient quatre jours après une alerte lancée par l’ambassade des États-Unis au Mali. Washington a en effet indiqué sur sa page Facebook, le jeudi 16 juin 2022, qu’une «attaque terroriste à Bamako pourrait être planifiée contre les bureaux du gouvernement malien, l’aéroport et/ou les lieux fréquentés par les Occidentaux, y compris les installations diplomatiques, les hôtels et les restaurants».

La représentation diplomatique américaine, qui recommande à ses ressortissants de faire preuve de vigilance durant leur séjour au Mali, rassure avoir pris «les mesures supplémentaires suivantes en réponse aux menaces persistantes à la sécurité : l’instauration d’un couvre-feu pour les employés de l’ambassade de 23 heures à 5 heures, tous les jours et la limitation des déplacements des employés à Bamako».

Un peu plus tôt, le samedi 11 juin 2022, une attaque terroriste contre un poste des Douanes, dans le Sud-Est du Mali, avait coûté la vie à au moins cinq personnes dont des douaniers et des civils.

Lire : Mali : l’ambassade des Etats-Unis alerte contre une attaque terroriste à Bamako

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter