Malgré la trêve, des milliers de Marocains manifestent à Casablanca en soutien à Gaza


Lecture 3 min.
Manifestation au Maroc en soutien à Gaza
Manifestation au Maroc en soutien à Gaza

Une marche d’envergure a été organisée à l’initiative du Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation. C’est la ville marocaine de Casablanca qui a abrité la manifestation, ce dimanche. Pendant ce temps, Israël et le Hamas sont à leur troisième jour d’échange d’otages et de prisonniers.

C’est en guise de soutien à la bande de Gaza et en rejet de la normalisation avec Israël que des Marocains sont descendus dans les rues, ce dimanche. Les manifestants ont, selon Anadolu, brandi des photos de la mosquée Al-Aqsa et des victimes de la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza. Les manifestants ont scandé des slogans louant la capacité du Hamas à imposer une trêve humanitaire temporaire à Israël.

Le média précise en outre que les manifestants ont également scandé des slogans hostiles à l’État hébreu. « Le peuple du Maroc soutient le Déluge d’Al-Aqsa », « Le peuple veut renverser la normalisation », « Le peuple veut libérer la Palestine » et « Gaza, symbole de fierté », ont, entre autres, scandé les manifestants. Ces manifestations interviennent alors qu’une trêve est en cours dans la bande de Gaza.

Trêve humanitaire de 4 jours dans la bande de Gaza

En effet, le 24 novembre, une trêve humanitaire est entrée en vigueur, pour une durée de 4 jours, renouvelable. Un accord conclu sous l’égide de médiateurs comme le Qatar qui a joué ses bons offices. De même, l’Égypte et les États-Unis ont joué un rôle clé dans les conclusions de cet accord capital. Lequel accord comprend l’échange de prisonniers et l’entrée à Gaza d’une aide humanitaire, médicale, de secours et de carburant.

Depuis plusieurs semaines, Israël et le Hamas négocient indirectement pour la libération des 242 otages emmenés à Gaza lors les attaques du Hamas. L’accord comprend la libération de 50 otages détenus par le Hamas. Une libération de femmes et d’enfant israéliens en contrepartie d’une trêve humanitaire dans la région de Gaza. Le Premier ministre israélien a promis que « la libération de 10 otages supplémentaires entraînerait un jour supplémentaire de trêve ».

Échange d’otages et de prisonniers entre Israël et le Hamas

Le vendredi, 24 otages israéliens ont été libérés par le Hamas. Ce, en échange de trente-neuf femmes et mineurs palestiniens détenus dans les prisons israéliennes. Samedi, 17 nouveaux otages ont été libérés par le Hamas. Samedi nuit, Israël a annoncé avoir libéré 39 prisonniers palestiniens. Ce dimanche, 13 Israéliens et 39 Palestiniens ont été libérés, lors du troisième échange de ce genre en trois jours. Parmi les otages remis en liberté, un Russe, affirme le Hamas.

Depuis le 7 octobre, l’armée israélienne mène des incursions à Gaza qui ont fait plus de 14 854 morts Palestiniens. Parmi les décès, plus de 6 150 enfants et plus de 4 000 femmes, en plus de 36 000 blessés. De son côté, le Hamas a tué 1 200 Israéliens, fait 5 431 blessés en plus d’en avoir capturé quelque 242. Rappelons que c’est le Hamas qui a déclenché la guerre en lançant un assaut contre l’État hébreu, le 7 octobre.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter