Macron évoque une nouvelle stratégie militaire en Afrique

Emmanuel Macron annonce la fin de Barkhane
Le Président français, Emmanuel Macron

Le Président français, Emmanuel Macron, a officialisé la fin de Barkhane, l’opération anti-terroriste au Sahel. Le chef de l’Etat a en outre annoncé une nouvelle stratégie militaire française en Afrique.

« J’ai décidé, en coordination avec nos partenaires, d’officialiser aujourd’hui la fin de l’opération Barkhane », a déclaré Emmanuel Macron. Le Président a annoncé la nouvelle, ce mercredi 9 novembre 2022, à Toulon, dans le sud de la France. Occasion pour présenter la nouvelle stratégie française en matière de défense. Le dirigeant voit en cette décision une conséquence de l’évolution de la situation au Mali.

« Soutien à l’échelle de chaque pays, selon les besoins exprimés »

En effet, Bamako coopère désormais avec le groupe paramilitaire russe Wagner. Collaboration que Paris voit d’un mauvais œil. S’agissant du Mali, il faut souligner que l’armée française a fait ses valises depuis août dernier. Seulement, 3 000 militaires français opèrent encore au Niger, au Tchad et au Burkina Faso. Mais Paris a décidé de changer de posture.

« Nos interventions devraient avoir de meilleurs délais et dès le début. Nous ne voulons pas rester engagés pendant une durée illimitée dans des opérations extérieures », a assuré Emmanuel Macron. « Notre soutien militaire aux pays africains de la région se poursuivra, mais selon les nouveaux principes que nous avons définis avec eux », a poursuivi le dirigeant.

Ce soutien, dit-il, « se déclinera à l’échelle de chaque pays, selon les besoins exprimés par nos partenaires ». Pour le locataire du Palais de l’Élysée, « nos interventions doivent être mieux bornées dans le temps ». Insistant que l’armée française n’a « pas vocation à rester engagée sans limite de temps dans des opérations extérieures ».

Une coopération militaire plus étroite avec les armées africaines

Et de préciser : « Nous lancerons, dans les prochains jours, une phase d’échanges avec nos partenaires africains, nos alliés et les organisations régionales pour faire évoluer ensemble le statut, le format et les missions des actuelles bases militaires françaises au Sahel et en Afrique de l’Ouest ».

« Nos soldats restent couverts, protégés, soutenus, administrés dans des conditions qui sont satisfaisantes », a encore souligné le Président français, évoquant une nouvelle stratégie en Afrique qui sera finalisée d’ici à six mois. Laquelle stratégie devrait reposer sur une coopération plus étroite avec les armées africaines.

Lire : Barkhane, Général Laurent Michon : «Nous seront capables de quitter le Mali à la fin de l’été»

« Nos engagements avec nos partenaires en Afrique seront axés sur une logique de coopération et de recours à leurs armes », a précisé Macron, qui parle de mesure indispensable. « C’est une des conséquences que nous tirons de ce que nous avons vécu ces dernières années dans toute la région du Sahel », a lancé Macron.