M’Passi : « Meilleur souvenir ? Ma rencontre avec Nelson Mandela… »


Lecture 3 min.
La musicienne congolaise M'Passi
La musicienne congolaise M'Passi

A l’approche de la sortie de son nouvel album « Dieu m’a appelée », l’artiste musicienne M’Passi s’est confié à Afrik.com. Dans cet entretien, l’ancienne du collectif Bisso Na Bisso est revenue sur son virage musical, le contenu de son album et ses perspectives d’avenir. Ci-dessous la substance de cet échange à cœur ouvert.

Afrik.com : Depuis peu vous faites le gospel music, pouvez-vous nous parler de ce virage musical ?

M’Passi : En fait, ce n’est pas nouveau pour moi puisque je travaille sur ce projet depuis maintenant 8 ans. J’ai sorti le premier single gospel en 2016 « NON » et depuis j’en ai sorti d’autres qui, pour la plupart, seront sur l’album. Musicalement, je ne pense pas m’être éloignée de ma couleur musicale (SOUL AF’ POP), c’est le contenu qui est complétement différent puisque je suis centrée sur Dieu et la relation que j’ai avec lui, depuis notre rencontre et mon baptême.

Que pouvons-nous retenir de votre nouvel album, « Dieu m’a appelée », dont la sortie est pour bientôt ?

L’album « Dieu m’a appelée », qui sort bientôt, est pour moi le premier du genre, et sûrement pas le dernier. J’y ai mis ce que je comprends de la parole de Dieu et donc de Dieu. C’est le fruit de lecture et de réflexion bibliques et aussi une expérience personnelle ou de proches avec Dieu.
Quel est le message caché derrière votre album « Dieu m’a appelée » ?

Il n’y a pas de message caché derrière mon album, il y est juste question de Louanges ( Ce que Dieu fait), et d’Adorations (Qui il est). C’est juste ma perception de Dieu au vu de la connaissance de lui que j’acquiers jour après jour.

Quelles sont les différentes collaborations (featuring) que contient votre nouvel album ?

Sur cet album, j’ai fait appel à Nana Lukezo sur le titre « Eh Papa » car on a vu la puissance de Dieu se manifester dans sa vie quand elle a eu son accident. Et c’était pour nous naturel de lui demander de venir interpréter ce titre et en quelque sorte de donner son témoignage de la puissance de Dieu. Sur le titre « Le Seul », j’ai été mise en contact avec l’Adoratrice Rebecca Gnaffou que je ne connaissais pas mais dont le cœur et la voix sont au service de Dieu et cela à bien matcher sur ce titre sur lequel nous redisons notre amour du Seigneur Jésus.

Quel message lancez-vous à vos anciens fans ?

Le message à mes anciens fans c’est que j’espère qu’ils se portent bien et qu’ils continueront d’apprécier ma musique. Et par-dessus tout, qu’ils se laissent toucher par l’amour de Dieu.

Quels sont les grands souvenirs que vous gardez de votre carrière dans la musique profane ?

Je n’ai pas un seul meilleur souvenir, il y a la rencontre avec Nelson Mandela à Sun City, lors des Kora’s, chanter avec Jean-Jacques Goldman dans une émission de radio avec Melgroove et la séance studio lors de l’enregistrement du morceau « Tata Nzambé » de l’album « Racines », je ne le savais pas alors, mais certainement maintenant je sais que le Saint-Esprit était dans la pièce.

Quelles sont vos projets dans la musique gospel ?

Tant que Dieu me donnera le souffle de vie, je continuerai de le chanter et de l’adorer.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter