Lutte contre Boko Haram : le président Buhari a « un agenda clair », selon Obama

A l’issu de l’entretien entre le président Muhammadu Buhari et son homologue Barack Obama à la Maison Blanche ce lundi, le chef d’Etat américain a salué l’action menée par son hôte contre Boko Haram, sans annoncer d’aides militaires concrètes.

Le président Barack Obama s’est félicité du bon déroulement de la dernière élection présidentielle et a chaleureusement salué l’action menée par le président nigérian Muhammadu Buhari qui a « un agenda claire pour vaincre Boko Haram et les extrémistes de toutes sortes », a-t-il déclaré à l’issue de leur entretien à la Maison Blanche, ce lundi.

Lire sur le sujet: Nigeria : Muhammadu Buhari demande l’aide d’Obama contre Boko Haram

Le « Nigeria sur la voie démocratique »

« Nous avons vu une élection qui a débouché sur une transition pacifique vers un nouveau gouvernement. C’est une affirmation de l’engagement du Nigeria sur la voie démocratique », a poursuivi le président américain qui a insisté sur le fait qu’un pays divisé ne réussit jamais, le Nigeria doit trouver sa force dans sa diversité, peut-on lire sur La Voix de l’Amérique. La réputation d’intégrité de Muhammadu Buhari soulignée par Barack Obama a plu au président américain de même que son action. Dès son arrivé au pouvoir le nouveau, le chef d’Etat a limogé les chefs d’Etat-major de l’armée de terre, de la marine et de l’aviation militaire de son pays.

« Le Nigeria restera toujours reconnaissant envers le président Obama et envers les Etats-Unis, pour avoir accompagné le pays dans la consolidation des acquis de son système démocratique », a déclaré à son tour le président nigérian. Selon le porte-parole de la présidence américaines, les Etats-Unis feraient pression sur le Nigeria pour que les efforts de lutte contre Boko Haram s’accompagnent d’un respect des droits humains.

Aucune mesure concrète annoncée

Aucune mesure concrète n’a été annoncée par le président américain pour renforcer la coopération entre les deux pays. Alors qu’il avait fait de la lutte contre le groupe armé la priorité de sa campagne, les résultats de l’action de Muhammadu Buhari tardent à se faire sentir. Le Nigeria a besoin de moyens logistiques et financiers pour le fonctionnement de son nouveau centre de commandement.

Lire sur le sujet : Nigeria : triple explosion à Damaturu, 13 morts

Le chef de l’Etat nigérian espérait la reprise des formations militaires américaines et une augmentation du soutien financier à la force panafricaine qui se met en place en collaboration avec l’armée tchadienne, béninoise, camerounaise et nigérienne.