Nigeria : triple explosion à Damaturu, 13 morts

Au moins 13 personnes ont péri ce vendredi dans une explosion à Damaturu, la capitale de l’Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria.

Le nord du Nigeria meurtri par des explosions sucessifs. Au moins 13 personnes ont péri ce vendredi dans une triple explosion à Damaturu, la capitale de l’Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria, ont rapporté un volontaire et une source médicale. La première explosion a eu lieu à proximité du terrain de prière de l’Aïd el-Fitr, la fête qui marque la fin du mois de jeûne musulman de ramadan, vers 07h15, suivie d’une seconde, à 500 m de là. Et la troisème explosion a eu lieu près d’une mosquée. Il y aurait aussi plusieurs blessés.

Pour le moment l’attentat n’a pas été revendiqué. Mais le groupe terroriste nigérian Boko Haram pourrait bien en être à l’orgine. D’autant que l’Etat de Yobe est l’un des trois Etats du nord-est du Nigeria les plus durement touchés par Boko Haram. Depuis 2009, le groupe armé a fait plus de 15 000 morts et 1,5 millions de déplacés.

L’organisation armée s’est radicalisé lorsqu’Abubakr shekau en a pris la direction en 2009. Ce dernier est réputé pour sa férocité. Dès lors le groupe mène des massacres de masse, n’hésitant pas à raser des villages entiers, brûlant tout sur son passage. Jusqu’) présent les autorités n’ont jamais réussi à faire face Boko Haram, dont de nombreux observateurs affirment qu’il est affaibli. Pour le moment, il continue encore à faire de nombreuses victimes dans ses attaques sanglantes, alors que les troupes tchadiennes, camerounaises, et ngériennes épaulent celles du Nigeria pour en venir à bout.

Plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme incitent l’ONU a inscrire les crimes commis par Boko Haram au reng de crimes contre l’humanité. Selon ces ONG, la Cour pénale internationale devrait aussi se pencher sur le dossier.