Les shebab poursuivent leurs incursions meurtrières en Somalie


Lecture 2 min.
Les shebab
Les shebab

Le groupe terroriste shebab a mené une attaque contre une base militaire, dans le nord de la Somalie. La riposte de l’armée a entraîné des pertes en vies humaines de part et d’autre.

Ce mercredi avant l’aube, le groupe shebab, affilié à Al-Qaïda, a mené une attaque contre une base militaire, dans le nord de la Somalie. Selon une source du journal Anadolu, l’armée et le groupe rebelle ont échangé des tirs nourris lors de l’attaque menée sur plusieurs fronts. L’assaut a été perpétré contre une base de l’armée dans le nord de la province de Mudug.

Assaut contre une base militaire

Les shebab ont revendiqué l’attaque contre la base, située dans le village de Caad. Le groupe terroriste soutient avoir mené un assaut contre cinq bases militaires dans ledit village et ses environs. En plus de s’être emparé de plusieurs véhicules de l’armée somalienne. Toujours selon les shebab, 1 350 soldats de l’armée étaient sur les lieux au moment de l’attaque.

Dans leur message de propagande, les rebelles précisent avoir tué plus de 190 militaires au cours de cette attaque. De leur côté, les médias rapportent que l’armée, en plus d’avoir repoussé l’attaque, a infligé de lourdes pertes aux shebab. Depuis 2007, le groupe terroriste combat farouchement le gouvernement somalien de même que l’ATMIS (Mission de transition de l’Union Africaine en Somalie).

Attaques des shebab contre l’ONU

Le 10 janvier dernier, les rebelles avaient capturé un hélicoptère de l’ONU. L’incident est survenu suite à un atterrissage forcé de l’appareil dans une zone contrôlée par le groupe affilié à Al-Qaïda. L’hélicoptère a décollé de Beledwayne et a pris la direction de Wisil, ville située dans l’État de Galmudug. Un peu plus tôt, durant l’année 2023, les shebab avaient endeuillé la mission de l’ONU en Somalie.

Le dimanche 17 septembre 2023, en effet, les shebab avaient tendu deux embuscades aux Casques bleus éthiopiens. Le groupe terroriste a attaqué un convoi militaire faisant partie de la Mission de transition de l’ATMIS. Le premier convoi se dirigeait vers le district de Wajid, dans la région de Bakool. Alors que le second convoi de soldats faisait mouvement vers Huddur, chef-lieu de la province de Bakool.

Lire  : Somalie : les shebab infligent de lourdes pertes aux Casques bleus éthiopiens

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter