Les humains bientôt invisibles aux yeux des moustiques

Une équipe de chercheurs américains a peut-être trouvé la solution pour que les humains ne se fassent plus piquer par les moustiques. Lors du congrès de la Société de chimie américaine, qui se déroule actuellement en Floride, ils ont révélé que ce sont nos odeurs qui attirent les moustiques. Après moult recherches, ils ont trouvé le remède qui ferait fuir ces insectes qui nous pourrissent la vie!

Mais pourquoi les moustiques sont-ils attirés par les humains? C’est à cette question qu’une équipe de chercheurs américains a tenté de répondre en menant des travaux. Lors du congrès de la Société de chimie américaine, qui se déroule actuellement en Floride, ils ont révélé que ce sont nos odeurs qui attiraient tant les moustiques, après avoir trouvé 24 composants chimiques présents dans la peau qui les repoussent. Une femelle, qui a besoin de sang pour nourrir ses œufs, peut repérer sa proie à 30 mètres de distance. Les moustiques sont les insectes les plus dangereux pour l’humain, car leurs piqûres peuvent engendrer une multitude de maladies, provoquant jusqu’à un million de morts chaque année.

A bas les odeurs!

Pour remédier à ce fléau, les chercheurs ont ainsi déterminé certaines substances – comme l’acide lactique, une composante courante de la sueur humaine – qui attire fortement les moustiques. D’après eux, les moustiques seraient plus attirés par certaines peaux que par d’autres, en raison de produits qui bloquent leur odorat. Des substances que l’on retrouve dans de multiples produits, qui pourraient être incorporées à des cosmétiques, lotions, vêtements et d’autres produits anti-moustiques.

Les avancées scientifiques pour mettre un terme aux piqûres de moustiques se poursuivent donc. En juillet dernier la société californienne Crowd a créé un patch nommé Kite qui nous rend invisibles aux yeux des moustiques. Il suffit juste de le fixer sur un bout de ses vêtements. La durée de son efficacité ? 48 heures. Les moustiques sont aussi attirés par le taux de dioxyde de carbone (CO2) que notre corps dégage. Ce patch rend donc le CO2 indétectable en éliminant le système olfactif du moustique. Selon certains observateurs, ce patch, testé en Ouganda, pourrait constituer une solution miracle contre le paludisme qui fait des ravages dans de nombreux pays du continent. D’après une enquête récente de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le paludisme provoquerait la mort d’un enfant par minute.