Un patch qui nous rend invisibles aux yeux des moustiques !

Se dirige-t-on vers la fin des piqûres de moustiques et du paludisme? Pour nous en débarrasser une bonne fois pour toute, la société californienne Crowd a créé un patch intitulé « Kite », qui nous rend invisibles à leurs yeux!

En Afrique les moustiques causent beaucoup de dégâts qui ne sont pas seulement liés au paludisme. Boutons, boursouflures, démangeaisons. Les moustiques nous collent à la peau! Ils nous suivent partout comme des termites! Lorsqu’on dort, fait l’amour, regarde la télé, ils se posent sur nos épaules, notre visage, nos cuisses… bref aucune partie de notre corps n’est épargnée par les piqûres de ces insectes.

Dioxyde de carbone indétectable

Pour remédier à tous ces désagréments, la société californienne Crowd a créé une patch nommé Kite qui nous rend invisibles aux yeux des moustiques. Il suffit juste de le fixer sur un bout de ses vêtements. La durée de son efficacité? 48 heures. Comment un tel procédé est-il possible? Les moustiques ne nous piquent pas pour rien ! Ils sont attirés par le taux de dioxyde de carbone (CO²) que notre corps dégage. Ce patch rend donc le CO² indétectable en éliminant le système olfactif du moustique.

Testé en Ouganda

Un produit qui a pu être développé grâce au soutien financier de la Fondation Bill Gates et Melinda Gates, selon Grey Frandson, le co-directeur de l’entreprise, qui affirme avoir eu l’idée de le mettre sur pied après avoir contracté le paludisme, lors d’un séjour en Afrique. Selon certains observateurs, ce patch pourrait constituer une solution miracle contre le paludisme qui fait des ravages dans de nombreux pays du continent. Selon une enquête récente de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le paludisme provoquerait la mort d’un enfant par minute.

Aux Etats-Unis le patch a déjà été approuvé par la Food & Drug. Il sera d’abord testé en Ouganda, pays de l’Afrique de l’est très touché par le paludisme, avant d’être commercialisé. S’il fonctionne, les moustiques n’ont qu’à bien se tenir!