Les FARDC déploient deux avions de chasse contre les positions du M23

Lezs FARDC déploient des Sujhoï-25 contre le M23
Sukhoï-25 (illustration)

Les forces armées de la République Démocratique du Congo ont engagé deux avions de chasse dans l’Est du pays. L’objectif est de repousser les rebelles du M23 qui ont mis la main sur plusieurs localités de cette partie orientale.

Il s’agit d’avions de type Sukhoï-25, qui ont « ciblé des positions stratégiques de l’ennemi loin des zones habitées », a confié une source de l’Agence Anadolu. « Nous sommes passés à une autre phase plus décisive de l’offensive afin de reprendre, dans un bref délai, toutes les localités occupées par l’ennemi », a ajouté ce général de l’armée congolaise.

De l’artillerie lourde déployée par les forces armées de ce pays d’Afrique Centrale. Normal, estime le gradé, précisant que « l’offensive est proportionnelle aux appuis que ne cesse d’obtenir le M23 de la part de l’armée rwandaise ». Des habitants du territoire de Rutshuru ont fait état de détonations énormes causées par les frappes aériennes.

Le M23 accuse l’armée congolaise

De son côté, le M23 accuse l’armée congolaise d’avoir « bombardé des zones fortement peuplées tuant des civils innocents ». L’assaut des avions de chasse et des hélicoptères d’attaque a ainsi créé « des déplacements massifs de populations civiles », a poursuivi le mouvement dans un communiqué. Ce déploiement militaire a fini d’irriter les autorités rwandaises.

Lundi, en effet, Kigali a dénoncé une dangereuse et sérieuse provocation. Ce, après qu’un avion de chasse de l’armée congolaise a survolé l’espace aérien rwandais. Le Rwanda parle d’un « incident inacceptable ». Le gouvernement rwandais ajoute que l’avion s’est brièvement posé à l’aéroport de Rubavu dans la province de l’Ouest. De son côté, Kinshasa a précisé que l’appareil, un Sukhoï-25, ne transportait pas d’armement.

Lire : RDC, M23 : l’ambassadeur du Rwanda expulsé. Et après ?

Selon les autorités congolaises, l’avion de chasse effectuait des vols de reconnaissance, lorsqu’il a « malencontreusement survolé l’espace aérien du Rwanda ». La tension est vive entre le Rwanda et la RDC, après l’expulsion de l’ambassadeur rwandais à Kinshasa. Cet acte a été suivi par une offensive armée pour tenter de contenir la pression des rebelles du M23 qui se sont emparés de plusieurs localités de l’Est congolais.