Le sexe au masculin

Pour mieux comprendre la dysfonction érectile, ou l’impuissance sexuelle dans le langage courant, les Marocains peuvent cliquer sur le site de la Société marocaine d’andrologie et de sexologie. Clair et précis, celui-ci les déculpabilise et les rassure.

Les Marocains, comme tous les hommes de la planète, souffrent de troubles de l’érection. Mais ils en parlent peu. Le sujet est encore largement tabou dans la société marocaine et les hommes souffrant de cette pathologie ont du mal à parler de leurs problèmes sexuels à leur médecin. La Société marocaine d’andrologie et de sexologie (Smas) souhaite renverser la tendance et, à travers son site veut s’adresser « à ceux qui souffrent de cette pathologie à divers degrés, qui sont plus nombreux qu’on ne le croit ».

En effet, un homme sur cinq rencontre des problèmes d’érection à un moment ou à un autre de sa vie. « Au Maroc, on estime à 1,3 million le nombre d’hommes concernés et 130 000 Marocains ont trouvé la solution à leur problème », peut-on lire dans les fiches explicatives très claires. Le site est simple, facile d’accès et n’a qu’un seul message : « Ne souffrez plus en silence ! » Car si dans le langage courant « l’impuissance » a une connotation péjorative, la dysfonction érectile (son appellation scientifique) peut être vécue comme un vrai drame par certains.

Tester sa fonction érectile

« Les moyens de diagnostique sont de plus en plus fins, la panoplie thérapeutique ne cesse de s’élargir et de gagner en efficacité. Alors pourquoi tant d’hommes sont encore réticents à évoquer ces problèmes avec leur médecin ? » s’interroge le site. Ce dernier n’a pas la prétention d’apporter toutes les réponses aux questions que les hommes peuvent se poser. Il veut surtout les déculpabiliser, leur expliquer les causes de leurs troubles et les rassurer : aujourd’hui, l’impuissance, ça se soigne. Il cherche surtout à les envoyer consulter pour retrouver une sexualité normale.

Les internautes peuvent tester leur fonction érectile avec un test de cinq questions, ils peuvent également télécharger ou recevoir par courrier une documentation plus complète et trouver le numéro vert de la Smas. Et si la pathologie est universelle, le site, lui, existe en version arabe et française.

Lire aussi :
Le Marocain affronte les troubles sexuels.