Le Maroc poursuit sa course à l’armement, pour faire peur à l’Algérie ?


Lecture 3 min.
Don de matériel américain au Maroc (16 oct 21)
Don de matériel américain au Maroc

Le royaume du Maroc maintient une dangereuse cadence s’agissant de la course à l’armement. Ce sont des nouvelles peu rassurantes qui sont relayées dans les médias marocains, dont la dernière est la réception par le royaume de matériels militaires en provenance des Etats-Unis. En ces temps de tension avec l’Algérie.

La course à l’armement ne faiblit pas au Maroc où les autorités mènent une course folle dans l’acquisition de matériel militaire. Les Forces armées royales (FAR) ont réceptionné un nouveau lot de matériel militaire américain. De quoi renforcer leur arsenal militaire, a annoncé Bladi. Cette acquisition intervient au moment où la tension est très vive entre Alger et Rabat, avec des démonstrations de force, de part et d’autre.

En effet, après l’escalade du mois d’août, suite à la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays, décidée par Alger, et la fermeture de l’espace aérien algérien aux avions marocains, en octobre, l’armée algérienne est passée à la phase menace. C’est tout simplement des manœuvres militaires qui ont été effectuées, avec le déploiement d’une puissante force navale aux abords des frontières marocaines. Un message bien compris par le Maroc, qui a emboîté le pas.

A lire : Quand le Maroc et l’Algérie se trompent de guerre !

Emboîté le pas, en ce sens que depuis ces fameuses manœuvres navales algériennes, les nouvelles faisant état d’acquisition d’armements par les autorités royales tombent régulièrement. Début octobre, il a en effet été fait état d’accords militaires et sécuritaires entre Israël et le Maroc. Le royaume aurait conclu des accords d’achat d’armes avec la société israélienne Rafael pour l’acquisition d’une variété de missiles Spike, notamment le Spike LR II et le Spike NLOS. Des drones kamikazes Harop seront livrés entre 2021 et 2024. Le Maroc aurait même réceptionné un lot de drones turcs Bayraktar TB2.

« L’intérêt du Maroc pour l’achat de ces engins israéliens et turcs trouve sa justification dans le fait que ce sont les mêmes armes qui sont utilisées par l’armée algérienne et ses groupes armés… Qu’il s’agisse du drone kamikaze Harop (pesant 16 kg et pouvant voler à une vitesse de 417 km/h), utilisé pour les frappes en profondeur et pour atteindre des cibles de grande importance, ou des missiles Spike de cinquième génération, disposant d’un GPS et d’une liaison de données bidirectionnelle », avait détaillé la presse du Maroc.

Après toute cette démonstration, le Maroc vient, apprend-on, de recevoir un lot de matériel militaire en provenance des Etats-Unis. D’un coût global de 10 millions de dollars, ce lot est constitué d’armement et de véhicules de transport militaire. La réception de ce nouveau lot de matériel militaire américain entre dans le cadre du programme « EDA Excess Defense Articles » (EDA), selon une annonce de Far-Maroc, média spécialisé dans les questions de Défense. Une véritable course à l’arment dans laquelle s’est lancé le Maroc. Est-ce pour mettre en garde l’Algérie ?

A lire : Trois raisons de croire que le Maroc est plus puissant que l’Algérie

Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter