Le Maroc n’a pas lâché la Palestine


Lecture 2 min.
Mahmoud Abass, Moulay Rachid et Mohammed VI
Mahmoud Abass, Moulay Rachid et Mohammed VI

La nouvelle alliance entre le Maroc et Israël n’a pas altéré la volonté du royaume chérifien d’être attentif et de « soutenir cette cause juste, jusqu’à ce que le peuple palestinien réalise ses aspirations à établir son État indépendant aux frontières du 4 juin 1967 ».

L’opportunité de la 157ème session du Conseil de la Ligue des États arabes, tenue ce mercredi 9 mars, au Caire, la capitale égyptienne, a été saisie par le royaume du Maroc pour repréciser sa position quant au conflit qui oppose Israël à la Palestine. Prenant la parole, Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères, a réitéré la position de son pays décidé à soutenir la cause palestinienne.

« Le Maroc ne ménagera aucun effort pour soutenir cette cause juste, jusqu’à ce que le peuple palestinien réalise ses aspirations à établir son État indépendant aux frontières du 4 juin 1967, avec Al Qods-Est pour capitale, conformément à la solution des deux États et aux références internationales en vigueur », a dit le chef de la diplomatie marocaine. Une piqûre de rappel à certains observateurs qui rattachent le rapprochement du Maroc avec Israël à un changement de posture du royaume vis-à-vis de la Palestine.

L’ancien Président des Etats-Unis, Donald Trump avait décroché la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, clause qui était assujettie à la reconnaissance de la marocanité du Sahara Occidental. Un accord vigoureusement condamné par les pro-palestiniens, qui voyaient d’un mauvais œil cette alliance nouvelle entre l’Etat hébreu et le royaume chérifien. Tout en nouant des collaborations avec Israël, le Maroc vient de signifier qu’il garde intactes ses convictions de voir la Palestine s’ériger en Etat indépendant.

A lire : Le Maroc flirte avec Israël : Mohammed VI est-il toujours l’avocat de la Palestine ?

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter