Le Maroc continue de prendre ses distances vis-à-vis de la Tunisie

Mohammed VI, roi du Maroc
Le roi du Maroc, Mohammed VI

La Fédération Royale Marocaine de Karaté et Discipline Associées a décidé d’annuler sa participation au Championnat Nord-Africain de Karaté prévue en Tunisie. L’annonce a été faite dans la soirée du samedi 27 août 2022.

Dans un communiqué, la Fédération marocaine a clairement signifié qu’elle boycottait la compétition qui aura lieu du 7 au 11 septembre prochain en Tunisie. Cette décision intervient après des incidents dans les relations diplomatiques entre le Maroc et la Tunisie. En effet, vendredi dernier, le royaume chérifien avait convoqué pour consultations son ambassadeur en Tunisie, Hassan Tarek.

Les autorités marocaines ont ainsi réagi après la réception du chef du Front Polisario, Brahim Ghali, par le Président tunisien, Kaïs Saïed, dans le cadre du Sommet international de Tokyo pour le développement en Afrique. Rabat ayant considéré cette invitation comme un acte dangereux et sans précédent. L’accueil réservé par le chef de l’Etat tunisien au chef de la milice séparatiste, est un acte «qui heurte profondément les sentiments du peuple marocain et de ses forces vives», a dénoncé Rabat.

Sans tarder, le ministère tunisien des Affaires étrangères a, hier samedi, posé le même acte que le royaume chérifien. «À cet égard, la Tunisie a décidé d’appeler son ambassadeur à Rabat pour des consultations», a indiqué la diplomatie tunisienne, rejetant catégoriquement le contenu du communiqué marocain accusant la Tunisie «de nuire aux intérêts marocains».

Lire : Pourquoi le Maroc a décidé de rappeler son ambassadeur en Tunisie