La Tunisie rappelle à son tour son ambassadeur au Maroc

Kaïs Saeïd, Président tunisien
Le Président tunisien, Kaïs Saïed

La Tunisie a rappelé son ambassadeur accrédité au Maroc pour consultations. Hier vendredi, le royaume du Maroc a pris la même décision après l’invitation à prendre part à la TICAD 8 adressée à Brahim Ghali par les autorités tunisiennes.

Le Maroc a rappelé son ambassadeur en Tunisie après la rencontre entre le chef de l’Etat tunisien, Kaïs Saïed, et le chef du Front Polisario, Brahim Ghali. Ce dernier est en déplacement à Tunis, dans le cadre du TICAD 8 (Tokyo International Conference on African Development). Hier, vendredi 26 août 2022, le Maroc a dénoncé cette invitation et a annoncé qu’il ne participera pas à ce Sommet qui débute ce jour, en Tunisie.

«Après avoir multiplié récemment les positions et actes négatifs à l’égard du royaume du Maroc et de ses intérêts supérieurs», déplore le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, cet acte de Tunis, estime Rabat, «vient confirmer, de manière flagrante, son hostilité». La diplomatie marocaine a enfoncé que «l’accueil réservé par le chef de l’Etat tunisien au chef de la milice séparatiste, est un acte grave et inédit, qui heurte profondément les sentiments du peuple marocain et de ses forces vives»

En réponse, la Tunisie a aussi rappelé son ambassadeur en poste à Rabat. «À cet égard, la Tunisie a décidé d’appeler son ambassadeur à Rabat pour des consultations», a indiqué le ministère tunisien des Affaires étrangères dans un communiqué. Les autorités de Tunis n’ont toutefois pas manqué de réitérer leur position neutre sur le Sahara.

Lire : Pourquoi le Maroc a décidé de rappeler son ambassadeur en Tunisie