Le Maroc bientôt prêt à exporter des masques vers la France

Le roi Mohammed VI a porté son masque

Conformément aux directives de sa Majesté le Roi Mohammed VI, les représentants de l’industrie marocaine du textile se sont organisés pour produire en grande quantité des masque de protection afin de faire face à l’épidémie de Covid-19. Aujourd’hui avec une production de 7 millions de masque par jour, ce qui permet quasiment l’autosuffisance, le royaume du Maroc poursuit sa montée en charge et devrait exporter massivement d’ici une quinzaine de jour vers la France et les autres pays qui sont dans le besoin.

Ce sont aujourd’hui 32 entreprises qui sont certifiées et qui produisent près de 7 millions de masques jetables par jour, soit près de 50 millions de masques par semaine, sans compter un million de masques lavables en tissu par jour. Cette production devrait quasi-doubler d’ici deux semaine a déclaré Mohammed Boubouh président de l’Amith, l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement, qui envisage que le Royaume chérifien puisse exporter d’importantes quantité de masques dès le milieu du mois de mai.

L’industrie textile a réussi ce tour de force en transformant en un temps record plusieurs usines de textile jusqu’alors tournées vers l’habillement ou la production de sacs. L’association marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith) rappelle d’ailleurs que l’industrie textile est avec 200.000 emplois directs, et autant en indirects, le premier secteur employeur du Maroc.

Lire aussi : Mohammed VI donne une leçon à Emmanuel Macron sur la gestion de la crise du Covid-19

Dès le début avril, alors que l’épidémie commençait à se développer dans le pays, la puissante association du textile avait adressée à ses membres un courrier les alertant car l’exportation de vêtements et autres articles textiles était brutalement stoppée par la crise sanitaire dans le pays Occidentaux. L’industrie avait alors été in,citée à faire évoluer sa production vers des masques afin de lutter contre l’épidémie du nouveau Coronavirus dans le respect des normes fixées par le Ministère de la Santé  «l’Association salue désormais les actions menées par le ministère pour l’accompagnement des entreprises textiles dans la production des masques, notamment à travers le travail de normalisation et de certification des entreprises et la mobilisation des capacités de production» avait-il déclaré passé quelques jours d’échanges avec la tutelle.

Le président de l’Amith, Mohammed Boubouh, a déclaré que « Dès que le marché marocain sera pleinement satisfait et que nous aurons le feu vert du gouvernement, nous pourrons exporter (…) et  le marché du masque sera durable. Et la chaîne n’est pas près de s’interrompre », précise le journal français La Croix. Des masques qui feront le bonheur de l’autre coté de la méditerranée, en particulier en France ou la pénurie est forte.