Macron poursuit le confinement en France pendant que Mohammed VI distribue des masques au Maroc

Le roi du Maroc, Mohammed VI

C’est le grand écart dans la gestion de la crise des deux cotés de la Méditerranée. Alors qu’Emmanuel Macron annonce que la France va poursuivre son confinement au moins jusqu’au 11 mai pour une partie de la population et jusqu’à mi-juillet minimum pour les personnes âgées ou à risques, le Maroc a réorganisé son industrie pour produire des masques subventionnés par le Gouvernement de Mohammed VI.

Au Maroc, le secteur économique est flexible et il s’adapte à grande vitesse pour participer à la lutte contre le nouveau Coronavirus. Aujourd’hui, c’est une dizaine d’usines qui se sont reconverties pour produire plusieurs millions de masques par jour. L’objectif est d’atteindre les 5 millions de masques quotidien, a déclaré Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Economie de l’Industrie et du Commerce de Mohammed VI, qui prévoit de pouvoir, prochainement, exporter une partie de la production, la Chine ayant des difficultés à répondre à la demande face à l’épidémie de Covid-19.

Moulay Hafid Elalamy a décidé, lors d’une rencontre avec les représentants de l’ordre des pharmaciens, que des masques de protection subventionnés par le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19) seront mis en vente, avec un prix subventionné, dans les pharmacies du Royaume. « Dans les 24 ou 48h, les modalités seront mises en place pour démarrer cette opération de vente de masques subventionnés par le Fonds spécial pour la gestion du Covid-19 et participer à cet effort national », a déclaré Hamza Guedira, président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens.

Cette décision va permettre aux pharmacies de vendre des produits au même tarif que les supermarchés ou les épiceries, c’est à dire à moins d’un Euro (0,80€) le paquet de 10 masques. Ce tarif accessible à toutes les bourses a été rendu possible grâce à des subventions du Fonds spécial d’urgence initié par le roi Mohammed VI. A noter que les gels hydroalcooliques seront, eux, exclusivement délivrés en officine.

Maintenant l’industrie marocaine va se pencher sur la fabrication des Respirateurs pour les personnes en phase de réanimation, sujet particulièrement important dans la lutte contre la mortalité du Covid-19. Espérons que l’industrie du Royaume saura, une fois encore, répondre présent.

En attendant que le Maroc puisse exporter ses surplus de masques en Europe et en France, coté français  » le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu’au lundi 11 mai « , a déclaré le Président Emmanuel Macron et les plus fragiles devront, eux, rester confinés encore plus longtemps. Quant aux lieux rassemblant du public (Festival, restaurants, cafés, hôtels, cinémas, théâtres ou musées…), ils seront fermés a priori jusqu’à mi-juillet, peut être même davantage.

Une fois encore, le Maroc et Mohammed VI donne l’exemple (lire l’article Mohammed VI donne une leçon à Emmanuel Macron sur la gestion de la crise du Covid-19)