Le marché de la SVOD au Moyen-Orient et au Maghreb

Un récepteur de télévision
Un récepteur de télévision

Les services de SVOD et de streaming, qui dominent désormais le marché de la télévision payante en Europe et aux Etats-Unis, poursuivent leur croissance en Afrique et au Moyen-Orient.

L’Afrique et le Moyen-Orient sont des marchés porteurs pour les services de SVOD. Les prévisions envisagent un développement croissant du nombre d’abonnés arabophones qui atteindra 15 millions de foyers en 2026. En Afrique subsaharienne, le cabinet Digital TV Research indiquait, qu’entre 2021 à 2026. la progression serait de 50% du parc de télévision payante pour atteindre 50 millions d’abonnés, porté par le chinois StarTimes, l’acteur local MultiChoise et le français Canal+, la SVOD prenant donc déjà un petit tiers du marché.

Lire aussi la progression régulière de la SVOD en Afrique subsaharienne

tableau SVOD pays arabophones
Prévision d’abonnés 2027 SVOD pays arabophones

Au Moyen-Orient, Digital TV Research évalue le marché à 21,5 millions d’abonnements de foyers abonnés à des services de SVOD payants d’ici 2027, contre un peu moins de 10 millions en 2021. Sur ces marchés, le peloton de tête sera composé de Netflix, devant le seul acteur local Shahid VIP, StarzPlay, et Disney+. Aujourd’hui financés uniquement par l’abonnement, ces services vont intégrer un peu de publicité dans les années à venir pour proposer des tarifs plus attractifs, une stratégie déjà annoncée aussi sur les marchés occidentaux.

Prime Video d’Amazon devrait progresser aussi rapidement tout comme Apple TV, mais en restant derrière le quatuor de tête qui devrait être en 2027.

Afrostream, le premier site de SVOD africaine a fermé ses portes en 2017, deux ans après son lancement, incapable de résister face à la concurrence internationale.