Le Malawi mise sur son secteur touristique pour redynamiser son économie


Lecture 3 min.
Tourisme
Tourisme

Le Malawi a décidé de procéder à l’annulation de frais de visa au profit de 79 pays pour déclencher une ruée vers le pays et ainsi redynamiser son économie mise à mal par le Coronavirus.

 Le secteur touristique pour booster l’économie

La pandémie du Coronavirus a laissé des séquelles dans beaucoup de pays du monde. Les contraintes liées à la maladie, notamment les restrictions sur les déplacements ont porté d’énormes préjudices à des pays comme le Malawi qui misent beaucoup sur le secteur touristique pour booster leur économie.

Hier vendredi, le Président du Malawi, Lazarus Chakwera, a annoncé l’annulation des frais de visa pour les citoyens de 79 pays. « Outre l’exemption, nous avons conclu des accords bilatéraux avec d’autres pays pour que leurs compagnies aériennes volent directement vers le Malawi », a déclaré le dirigeant alors qu’il faisait face aux députés au sein du Parlement.

Faire de la destination Malawi une priorité

Parmi les pays exemptés des formalités de visa se trouvent les États-Unis, le Royaume-Uni et la Chine. Ce qui laisse croire que le pays pourra s’attendre à un pic touristique. Le chef de l’Etat a précisé que les compagnies aériennes nationales du Mozambique, de l’Ouganda et du Koweït ont pris des engagements allant dans le sens de faire de la destination Malawi une priorité.

Non sans donner des instructions à son gouvernement afin qu’il prenne toutes les dispositions nécessaires pour faciliter l’accueil des visiteurs dans des conditions les meilleures. « Donc, j’espère que le ministère des Affaires étrangères atténuera également les autres obstacles qui affectent les voyages dans le pays », a ajouté le Président du Malawi.

Stimuler l’économie du Malawi

Outre les pays cités par ailleurs, la Russie, la France et l’Italie sont exemptés de formalités de demande de visa d’entrée au Malawi. Avant ces pays, d’autres avaient déjà bénéficié de la politique d’exemption. Il s’agit notamment de l’Afrique du Sud, de Hong Kong, d’Israël, la Jamaïque, la Malaisie, la Namibie, la Zambie et autre Zimbabwe.

Cette mesure, déclare la ministre malawite du Tourisme, Vera Kamtukule, contribuera à stimuler l’économie du pays ainsi que le secteur du tourisme. Elle a partagé sa conviction que les exigences en matière de visa faisaient partie des facteurs qui ont négativement impacté le tourisme au Malawi.

Un signal que le Malawi est ouvert aux affaires

Le Malawi exigeait 50 dollars à chaque voyageur pour une entrée unique, contre 150 dollars pour un visa à entrées multiples de six mois. Les visiteurs qui souhaitaient acquérir un visa à entrées multiples pour 12 mois devaient casquer 250 dollars. Pour la ministre du Tourisme, cette décision du Président est un signal que le Malawi est ouvert aux affaires dans tous les secteurs.

Le Malawi a pour objectif d’atteindre 1,5 million de touristes par an d’ici 2030. Actuellement, le pays accueille quelque 600 000 touristes par an. Des visiteurs qui rapportent au pays plusieurs dizaines de millions de dollars par an. Avant la pandémie, le Malawi avait empoché quelque 64 millions de dollars dépensés par les visiteurs internationaux.

Avatar photo
Très attaché à l’Afrique Centrale que je suis avec une grande attention. L’Afrique Australe ne me laisse pas indifférent et j’y fais d’ailleurs quelques incursions
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter