Le Maghreb touché par le grand froid

Le Maghreb n’est pas épargné par le grand froid. Alors que près de 300 personnes sont mortes en Europe, le bilan au Maghreb est de 16 morts et 122 blessés en Algérie, suite aux fortes chutes de neige.

Faits exceptionnels. A l’instar de l’Europe où près de 300 personnes sont décédées sur l’ensemble du continent en raison du grand froid, le Maghreb est lui aussi touché par le phénomène. En Algérie, en raison des intempéries, 16 personnes sont mortes et 122 ont été blessées dans 48 accidents de la route. « Sauf nécessité impérieuse », le porte-parole de la gendarmerie algérienne, le commandant Azouz Latrach, a demandé aux citoyens d’éviter d’emprunter leur voiture. Beaucoup ne sont pas habitués à conduire sur des chaussées enneigées et perdent par conséquent rapidement le contrôle de leur véhicule, à cause des excès de vitesse. Les autorités ont annoncé que 20 sur 48 départements ont été touchés par la vague de froid et plus de 20 routes nationales ont été coupées à la circulation.

La protection civile a annoncé avoir retrouvé cinq morts asphyxiés par le chauffage à gaz dans différentes villes. Les régions montagneuses dans l’est de la Kabylie ont été totalement isolées vendredi et 50 000 foyers du département de Tizi-Ouzou ont été plongés dans le noir à cause des ruptures des câbles conducteurs de courant qui n’ont pas supporté le poids de la neige. Ce mardi, environ cinq villes algériennes connaissent encore des températures négatives telles que Setif ou bordj bou arreridj.

La Tunisie, où la température est descendue jusqu’à -3 degrés, connaît d’importantes chutes de neige ayant atteint 20 à 30 cm d’épaisseur dans plusieurs régions du nord et du centre de la Tunisie. Le pays a rarement connu de telles températures. La presse locale faisait état dimanche de « glissements de terrain dangereux » dans la région montagneuse de Aïn Draham, au nord-ouest. Le Parti démocratique progressiste (PDP) de l’opposition s’est mobilisé, selon la radio Shems FM, pour envoyer une « caravane de solidarité » afin de distribuer des couvertures, des équipements de chauffage et des denrées alimentaires en destination de Kasserine, centre-ouest de la Tunisie. De nombreuses routes ont été coupées ce qui a provoqué l’isolation des populations habitant des villages reculés.