Le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement enfin sur les rails

Mohamed BENCHAÂBOUN
Mohamed BENCHAÂBOUN

18 mois après sa création, le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement rentre en régime de croisière. La nomination de son Directeur général, Mohamed Benchaaboun, lance son véritable démarrage.

Créé en février 2021 sur les instructions du Roi Mohammed VI, le Fonds a pour objectif de contribuer au financement des grands projets d’investissement du Maroc. Il va les accompagner aux niveaux national et territorial, dans le cadre de partenariats avec le secteur privé. Il doit aussi contribuer, par le biais de fonds sectoriels ou thématiques, au capital des entreprises. Le Fonds cible les entreprises œuvrant dans les secteurs considérés comme prioritaire par l’Etat.

Longtemps en attente d’être opérationnel, le Fonds d’Investissement a effectivement démarré avec la nomination de Mohamed Benchaaboun au poste de Directeur général. Ce dernier est l’actuel Ambassadeur du Maroc en France. A noter que Mohamed Benchaaboun était, en février 2021, ministre de l’Economie du Maroc. A ce titre il est aussi à l’origine du Fonds d’Investissement.

Le Fonds Mohammed VI pour des investissements stratégiques

Depuis sa création, les préparatifs de lancement du Fonds sont nombreux. Nadia Fettah, actuelle ministre de l’Economie et des Finances du royaume chérifien en a posé des jalons. Le Fonds est doté de 45 milliards de dirhams, soit un peu plus de 4 milliards d’euros. L’Etat, à travers son budget, assure les 15 milliards de dirhams et les investisseurs institutionnels se chargent de mobiliser 30 milliards.

Lire : Le Maroc énergétique est moderne mais qu’en est-il de la recherche scientifique ?

Les secteurs prioritaires des investissements sont ceux à fort potentiel avec un regard spécifique sur l’innovation. Le tourisme, l’agriculture, les infrastructures, l’industrie ou la santé sont particulièrement suivis.