Le Festival Sica 2010 met l’Afrique traditionnelle à l’honneur

sica-2.jpg

La sixième édition du Festival SICA (stars de l’intégration culturelle africaine) 2010 organisé par Ali Wassy Sissy, se déroule au Bénin, à Cotonou, jusqu’au 28 novembre. Les pays participants mettent la culture traditionnelle africaine à l’honneur sous le signe du cinquantenaire des indépendances africaines et de la lutte contre le sida.

Au programme, un concours de chansons et de danses africaines modernes d’inspiration traditionnelle des artistes de la nouvelle génération. Les 23 délégations concourront dans les catégories du meilleur artiste, meilleur clip vidéo et du meilleur présentateur. Les prix seront remis samedi soir dans le palais des congrès de Cotonou. L’objectif, selon Ali Wassi Sissy, «est d’emmener la jeunesse à s’intéresser d’avantage au patrimoine culturelle de l’Afrique. C’est un continent très riche qui nous laisse un grand héritage ».

Le cinquantenaire des indépendances africaines et la lutte contre le sida ont été mis à l’honneur dans cette nouvelle édition. « La culture est un moyen efficace d’aider le continent à avancer. Notamment pour sensibiliser nos frères et sœurs sur le sida, il n’y a rien de mieux que la musique», ajoute Ali Wassi Sissy.

Une nouveauté cette année, la participation des îles africaines qui rendent compte de la diversité culturelle du continent noir. La cérémonie est diffusée sur les télévisons nationales des pays participants. Une façon de promouvoir le patrimoine de la culture africaine.

Consulter :

 Le programme du festival SICA 2010

Lire aussi :

 Vi-phint vainqueur du Festival SICA 2008

 Le Festival SICA 2007 célèbre le renouveau des musiques traditionnelles africaines

 Sica 2005 : bilan des festivités