Le droit du sol préservé à Mayotte

Yves Jégo, le nouveau secrétaire d’Etat à l’Outre-mer français, a qualifié mardi le droit du sol de « grande tradition française », dans une interview accordée à la télévision France O, rapporte NouvelObs.com.

Alors que son prédécesseur, Christian Estrosi, avait remis en cause ce principe, il a affirmé que « c’est un sujet qui mérite beaucoup de respect et qui doit être préservé » et qu’il n’est pas certain qu’une réforme en la matière « endiguerait le flux d’immigration ».

Deux ans après François Baroin, Christian Estrosi, le secrétaire d’Etat à l’Outre Mer, souhaitait remettre en cause le droit du sol, à Mayotte, afin de réduire l’immigration comorienne. A l’époque, le projet avait échoué devant le risque d’anti-constitutionnalité d’une telle mesure.