Le Dr Conrad Murray, responsable de la mort de Michael Jackson ?

Le Dr Conrad Murray, dernier médecin traitant de Michael Jackson, a avoué lui avoir injecté un puissant anesthésiant peu avant sa mort. Il l’a ensuite laissé seul. Comme ce produit est réservé à l’usage exclusif des hôpitaux et nécessite une surveillance constante du patient, la police cherche à savoir si le médecin s’est rendu coupable de négligence. Dans l’affirmative, son acte lui vaudrait une inculpation pour homicide involontaire.

Le Dr Conrad Murray, médecin traitant de Michael Jackson, sera-t-il poursuivi pour homicide involontaire ? Pour l’instant, les enquêteurs laissent cette piste de côté. Mais à l’avenir, rien ne leur interdit d’y songer. Jeudi, le Los Angeles Times et l’agence de presse AP ont écrit, en citant des sources proches de l’enquête, que le Dr Conrad Murray aurait reconnu devant les policiers avoir mis Michael Jackson sous perfusion de propofol pour l’aider à s’endormir. Le chanteur, épuisé par les longues séances de répétition, souffrait d’insomnies. Il l’a ensuite laissé seul un instant, pour aller passer quelques coups de fils. A son retour, le cœur du roi de la pop avait cessé de battre.

Puissant anesthésiant, le propofol ne s’utilise d’ordinaire que dans le seul cadre de l’hôpital. Il nécessite la surveillance d’un anesthésiste. En s’éloignant de Michael Jackson, même pour un bref instant, Conrad Murray s’est-il rendu coupable de négligence ? Non, aurait réagi le cardiologue.
Selon lui, ce n’était pas la première fois qu’il administrait l’anesthésiant au chanteur, lequel n’avait jusque-là manifesté aucune réaction inquiétante au médicament. Par ailleurs, aurait-il précisé, Michael Jackson se faisait prescrire du propofol depuis des années. Un détail important dans le dossier de soins du chanteur qui ne lui avait pas été révélé.

La présence de plusieurs médicaments détectés dans le sang de l’artiste

La publication des résultats de l’autopsie de Michael Jackson est pour l’instant bloquée par la police. Mais des indiscrétions ont fait état de la présence dans son sang, de plusieurs médicaments, notamment d’antidépresseurs. On n’y aurait retrouvé qu’une très petite quantité de propofol. Cependant, la police veut savoir si le fait d’avoir injecté du propofol au chanteur et de l’avoir seul, même pour peu de temps suffirait pour inculper le Dr Conrad Murray d’homicide involontaire.

C’est en mai dernier que ce cardiologue criblé de dettes est entré au service de Michael Jackson. Pour son avocat, il ne savait rien du passé médical de son patient, alors engagé dans les préparations de son retour sur scène. Quatre autres anciens médecins de Michael Jackson font aussi l’objet d’enquêtes. La police vérifiant si, par le passé, ils n’ont pas eu à prescrire des ordonnances illégales au chanteur.

Mort, Michael Jackson rapporte en tout cas plus d’argent que dans les dernières années de sa vie. Les différents contrats signés depuis le 25 juin dernier, date de sa mort, devraient rapporter jusqu’à 200 millions de dollars à ses héritiers, a affirmé jeudi l’un des administrateurs de ses biens. Les ventes de ses disques ont explosé, tandis que de nombreux autres contrats autour de son nom pourraient générer jusqu’à cinquante millions de dollars par an.

Lire aussi :

 Enterrement de Michael Jackson : le mystère s’épaissit