Le déploiement des soldats kényans dans l’Est de la RDC en questions

Des soldats kényans
Des soldats kényans

Des soldats kényans sont arrivés dans l’Est de la République Démocratique du Congo, samedi 12 novembre. Ils ont atterri dans la ville de Goma, dans le cadre d’une opération militaire régionale contre les rebelles du M23. Toutefois, leur mission n’a pas encore été précisée.

Attendus depuis plusieurs mois, les premiers éléments de l’armée kényane ont débarqué en RDC (République démocratique du Congo). Il a fallu mobiliser deux avions pour transporter les soldats kényans, qui ont défilé sur le tarmac de l’aéroport de Goma. Selon RFI, ils étaient « équipés de gilets pare-balles, casques et armes portées en bandoulière ».

Ces militaires arrivent à Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, au moment où la tension est vive entre les deux voisins. Kinshasa a en effet expulsé l’ambassadeur rwandais, alors que de violents combats opposent l’armée de la RDC aux rebelles du M23. Vendredi, au moins deux fronts avaient été ouverts dans le territoire du Rutshuru.

Quelle est la mission des soldats kényans en RDC ?

A noter que l’envoi de troupes en RDC s’inscrit dans le cadre de la force est-africaine. Celle-ci a été mise en place par les dirigeants de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est. Son objectif est de stabiliser l’Est de la RDC où les combats font rage entre l’armée congolaise et les rebelles du M23. Selon le budget approuvé par le Parlement kényan, quelque 900 soldats seront déployés en RDC.

Si le nombre de militaires kényans à déployer est connu, beaucoup de zones d’ombre subsistent toutefois dans ce déploiement. Notamment sur les zones d’affectation, mais aussi et surtout leur mission. Car, aucune précision n’a été faite quant à leur position et s’ils doivent ou non se rendre au front. Leur déploiement intervient au moment où le Président angolais, João Lourenço, est en mission au Rwanda.

Lire : Les FARDC déploient deux avions de chasse contre les positions du M23