Le chef d’Etat tchadien annonce un plan de riposte économique face au Covid-19

Le Président du Tchad, Idriss Déby

Après avoir rendu à Boko Haram la monnaie de sa pièce, Idriss Déby a désormais le Coronavirus au bout du viseur. Dans le but d’alléger les dépenses des populations de son pays en cette période de crise sanitaire marquée par une précarité financière, le Président tchadien a pris des mesures pour le moins audacieuses.

Idris Déby a lancé « Colère de Bohoma » le 30 mars dernier ; une opération tchadienne ayant pour but de venger l’honneur des milices tchadiennes quelques jours après la débâcle meurtrière subie par le pays au niveau de la presqu’île de Bohoma. A la suite de cette offensive qui a vu l’armée tchadienne triompher du groupe djihadiste Boko Haram, le Président tchadien s’est penché sur la pandémie de Coronavirus qui continue de secouer la planète, avec des millions d’infections enregistrées et des milliers de personnes décédées.

Dans un message qu’il a adressé à la nation, le Président du Tchad a annoncé, le 14 avril 2020, que l’Etat prendrait en charge, pendant trois mois, les factures d’électricité liées aux usages domestiques au niveau de la tranche sociale. Idriss Déby a de même demandé à son gouvernement de faire une réduction de 50% sur la patente au profit des assujettis et sur l’Impôt Général Libératoire (IGL) sur l’ensemble du territoire tchadien, pour l’année 2020.

C’est le 19 mars 2020 que l’épidémie du Covid-19 est officiellement entrée au Tchad, quand un Marocain vivant à N’Djaména est revenu d’un voyage au Cameroun et a été testé positif à la maladie. Depuis lors, le Tchad a détecté au total 23 personnes positives au Covid-19 et enregistré deux guérisons.

https://twitter.com/fortius0/status/1250157009195929602