Le Cameroun reçoit le pape Benoît XVI

Yaoundé a fait sa toilette et revêtu ses plus beaux atours pour attendre son illustre invité, le pape Benoît XVI qui sera de passage au Cameroun du 17 au 20 mars. Nettoyage, démolitions, réfection, peinture… tous les moyens sont employés par les autorités locales pour embellir la ville et contribuer à la réussite de l’événement. Pourtant, on entend encore ça et là des sons de cloches discordants quant aux préparatifs de la visite du Saint Père.

Notre correspondante au Cameroun

Depuis l’annonce de la visite de Benoît XVI, en octobre 2008, l’effervescence s’est emparée des chrétiens catholiques qui voient en son arrivée une véritable bénédiction du Cameroun, et la confirmation que leur pays est béni de Dieu. C’est en effet le troisième voyage qu’effectuera un pape au Cameroun, après Jean-Paul II en 1985 et en 1995.

Selon Mgr. Victor Tonye Bakot, Archevêque de Yaoundé et président de la Conférence nationale épiscopale, le choix du Cameroun est une grâce d’autant plus qu’ici, le nombre de fidèles est croissant. Pour preuve, il relève l’augmentation du nombre de messes quotidiennes et dominicales célébrées dans les églises. « En semaine, nous sommes passés d’une à trois messes par jour ; et le dimanche, de trois à cinq voire sept célébrations eucharistiques dans certaines paroisses. », affirme le prélat.

Le catholicisme en progression

Malgré la misère et les inquiétudes liées à la vie chère, à la famine, à la corruption, à la pauvreté et aux injustices de toutes sortes, l’évangélisation avance… à grands bonds, semble-t-il. Mais les sectes sont aussi là, aux aguets.

Sur le plan pastoral, la visite papale s’inscrit dans le prolongement du premier Synode pour l’Afrique qui s’est tenu en 1994 à l’initiative de son prédécesseur Jean-Paul II. En 2009, le thème de la rencontre des Evêques, qui devrait se tenir du 4 au 25 octobre au Vatican, sera : « La réconciliation, la justice et la paix ». Benoît XVI aurait d’ailleurs déclaré qu’il s’agit de « donner une nouvelle impulsion à l’évangélisation et promouvoir la réconciliation et la paix. »

Sur le plan politique et officiel, Paul Biya et Benoît XVI feront probablement le point sur l’état des relations entre le Vatican et le Cameroun, qui a nommé son premier ambassadeur au Saint Siège en 2008. Son Excellence Antoine Zanga a présenté ses lettres de créances au Saint Siège le 16 juin 2008. Cependant, le Cameroun et les hommes d’Eglise n’ont pas toujours des rapports très sains. Il y a quelques années, on a déploré l’assassinat de prêtres, le viol de religieuses et de nombreux autres abus perpétrés à l’encontre des hommes d’Eglise.

La visite du Pape et… « les casses »

Depuis l’annonce de l’arrivée du Pape Benoît XVI, le rythme des « casses » à Yaoundé a doublé. Des commerçants ont été expulsés de nombreuses artères de la ville. Et très vite un rapprochement a été effectué entre les déguerpissements des populations et l’arrivée du Pape. Des habitants de Yaoundé accusent l’Archevêque Monseigneur Victor Tonye Bakot d’avoir organisé les démolitions afin d’embellir la ville pour l’occasion.

« Faux », a répondu Victor Tonye Bakot dimanche dernier, au cours d’une la conférence de presse organisé pour une mise au point et pour rappeler aux populations que les casses étaient une œuvre du Gouvernement du Cameroun, et non celle de la Conférence nationale épiscopale. Au cours de l’échange avec les journalistes, le délègué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna, qui était présent, a réaffirmé sa volonté d’aller jusqu’au bout de son action et précisé qu’il n’allait pas surseoir aux « casses » pendant la visite du Pape.

Benoît XVI séjournera au Cameroun, du 17 au 20 mars. Le point d’orgue de cette visite sera la célébration d’une messe en plein air dans le stade Amadou Ahidjo de Yaoundé, en mesure d’accueillir plusieurs dizaines de milliers de personnes. Du 20 au 23 mars, le souverain pontife achèvera sa visite africaine par un séjour en Angola où la traditionnelle messe en plein air se tiendra le dimanche 22 mars sur la vaste esplanade de Cimangola.