Le Bénin vise une production d’un million de tonnes de riz pour 2022

Gaston Dossouhoui, ministre béninois de l’Agriculture, s’est réuni avec les acteurs du domaine de la riziculture, les structures étatiques, les coordonnateurs de programmes et les agences territoriales de développement. Ensemble, ils ont mené une réflexion sur les stratégies à mettre en œuvre pour atteindre une production d’un million de tonnes de riz pour 2022.

Le Bénin se lance un gros challenge, celui de produire un million de tonnes de riz sur l’horizon 2022. Pour atteindre ce but, le gouvernement de Patrice Talon s’engage à mettre à la disposition des agriculteurs les moyens financiers et techniques adéquats. Le ministre en charge de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui, est allé à la rencontre des différents acteurs du secteur pour les encourager.

Le gouvernement demande l’élaboration d’un plan d’urgence pour porter la production de riz, qui est de 400.000 tonnes actuellement, à un million de tonnes pour 2022. Remporter ce challenge permettra non seulement au gouvernement de couvrir totalement les besoins du marché interne, mais aussi de songer à exporter du riz made in Bénin.

D’après le ministre de l’Agriculture, cette ambition soudaine de dépasser la performance actuelle en matière de production de riz est liée en partie à la fermeture des frontières du Nigéria. Il se déclare conscient du fait que ce challenge ne peut être remporté si tout le travail était concentré uniquement sur les producteurs.

Il faudra donc mettre en place un conseil d’appui pour soutenir la disposition des producteurs, faire un suivi rigoureux des itinéraires techniques et mettre en place une meilleure organisation des récoltes afin de diminuer considérablement les pertes post-récoltes.