Lancement officiel de la campagne présidentielle en Tunisie

Après la publication de la liste définitive des candidats aux élections présidentielles anticipées en Tunisie, sonne enfin le coup d’envoi officiel de la campagne. A partir de ce lundi 2 septembre, les 26 candidats à l’élection disposent de 12 jours pour convaincre les 7,15 millions d’électeurs tunisiens. Ils devront se démarquer les uns des autres pour être dignes du palais de Carthage. Le lancement de cette période de campagne constitue l’occasion idéale pour chaque candidat de parler de son programme d’action ou d’aborder les thématiques de fond.

Samedi 31 août, l’instance supérieure indépendante pour les élections a rendu publique, lors d’une conférence de presse, la liste définitive des 26 candidats qui vont participer aux élections présidentielles anticipées en Tunisie, le 15 septembre. Cette liste comporte deux femmes, mais aussi deux hommes d’affaires poursuivis par la justice. L’un est en fuite en France depuis novembre 2018 Slim Riahi et l’autre Nabil Karoui récemment arrêté dans le nord-ouest du pays.

Pour ces élections présidentielles anticipées, des millions de nouveaux électeurs se sont inscrits sur la liste électorale. Parmi eux, 70% ont moins de 25 ans, ce qui place désormais la jeunesse au cœur des priorités. D’autre part, la lutte contre le chômage ainsi que la recherche de moyens pour faire baisser l’inflation, qui se situe entre 6 et 7%, constituent les préoccupations majeures de la plupart des aspirants à la fonction suprême.

En dehors des questions économiques, certains candidats parlent de la révision de la constitution afin de renforcer le pouvoir du Président qui est limité par la Constitution. Les prétendants au siège suprême du palais de Carthage ne souhaitent plus seulement être maîtres des affaires étrangères et de la sécurité, ils désirent augmenter leurs prérogatives.

Ces élections anticipées en Tunisie seront particulièrement difficiles en raison de la similitude des thématiques de fond des candidats, mais aussi par la courte période de campagne dont dispose chaque candidat pour séduire et convaincre les électeurs.