Tunisie : la situation du candidat à la Présidence Nabil Karoui

Nabil Karoui, candidat à la Présidentielle tunisienne, en prison le jour du vote

Le candidat favori, selon les sondages, à l’élection présidentielle tunisienne est derrière les verrous, à trois semaines du scrutin. Accusé d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent, l’homme d’affaires Nabil Karoui ne sortira pas avant le premier tour de la Présidentielle, prévu le 15 septembre, selon ses avocats.

 En dépit de sa situation actuelle, le candidat à l’élection présidentielle, qui est placé en détention depuis le 23 août suite à son arrestation aux péages autoroutiers, reçoit de la part de ses sympathisants un soutien indéfectible. En témoigne le slogan placardé sur toutes les artères de Tunis « la prison ne nous arrêtera pas. Rdv le 15 septembre ».

Sa candidature n’étant pas remise en cause par son arrestation, le candidat continue sa course vers le palais de Carthage derrière les barreaux. Et le parti de Nabil Karoui n’a certainement pas dit son dernier mot, même avec un candidat en prison. Beaucoup de polémique a été provoquée par l’affichage du slogan dans la ville. Les sympathisants du candidat Nabil Karoui usent de tous les moyens possibles pour soutenir sa campagne, malgré la ferme décision de la justice de le maintenir en prison.

Les avocats du magnat ont dévoilé, dans un communiqué diffusé ce vendredi 30 août, que le candidat Nabil Karoui n’aurait pas d’audience avant le 15 septembre. Ils dénoncent également les vices de procédures dans l’arrestation de leur client. En attendant, l’instance supérieure indépendante pour les élections doit publier la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle. Dans la tête des Tunisiens, il ne fait aucun doute que le nom du candidat Nabil Karoui sera sur cette liste.