La santé, la sécurité et le climat au cœur du Sommet États-Unis-Afrique


Lecture 2 min.
Antony Blinken, secrétaire d’État américain
Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken

Le sommet États-Unis-Afrique s’ouvre, ce mardi 13 décembre, à Washington. Pendant trois jours, les dirigeants de 49 pays africains vont échanger avec la maison Blanche sur la sécurité, l’économie, la santé, changement climatique.

Les États-Unis comptent effacer certains souvenirs du règne de Donald Trump en impulsant une nouvelle ligne de conduite vis-à-vis de l’Afrique. Le prédécesseur de Joe Biden n’avait en effet jamais renouvelé ce genre de rencontre initié par Barack Obama. Trump voyait les nations africaines comme des « pays de merde » et n’a jamais jugé utile d’initier des échanges avec ses pairs du continent.

Ce sommet est donc le deuxième du genre après celui organisé par Barack Obama en 2014. Il « reflète l’engagement du Président et du secrétaire d’État américains à mener des discussions respectueuses », relève Molly Phee, secrétaire d’État adjointe en charge de l’Afrique. Entre ce mardi et jeudi, les discussions tourneront autour de la lutte contre le terrorisme, la sécurité alimentaire, l’action climatique.

L’Agoa, accord visant à faciliter les exportations africaines vers les États-Unis, sera aussi au centre des échanges. Selon RFI, le conseiller à la sécurité nationale de Joe Biden, Jake Sullivan, a par ailleurs annoncé une enveloppe de 55 milliards de dollars destinée à l’Afrique sur trois ans. Des fonds particuliers destinés à améliorer la situation sanitaire sur le continent et à lutter contre les changements climatiques.

Washington, toujours selon le média français, a assuré que l’engagement américain sera entier sans discrimination aucune. Il faut noter que cette rencontre est initiée au moment où d’autres puissances ont jeté leur dévolu sur l’Afrique, notamment, la Chine, la Russie ou encore la Turquie. Les grands absents à ce rendez-vous majeur sont le Burkina Faso, l’Érythrée, la Guinée, le Mali, le Sahara, le Soudan.

Lire : Joe Biden compte plaider la cause de l’Union Africaine au G20

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter