La grippe aviaire fait sa première victime humaine au Nigeria

Le Nigeria a annoncé, mercredi, qu’une jeune femme de 22 ans décédée à Lagos avait été victime de la souche H5N1 du virus de la grippe aviaire. C’est le premier cas enregistré dans ce pays et dans toute l’Afrique sub- saharienne.

« Les résultats des analyses effectuées par des scientifiques nigérians dans les laboratoires du pays ont confirmé le premier cas humain de décès provoqué par la grippe aviaire chez une jeune femme de 22 ans décédée à Lagos, au Nigeria le 17 janvier 2007 », a déclaré à la presse, à Lagos, le ministre de l’Information et de la Communication, Frank Nweke.

« Une autre femme membre de la famille de la victime, chez qui la présence clinique du virus de la grippe aviaire (A/H5) avait également été diagnostiquée, réagit bien au traitement », a ajouté le ministre.

M. Nweke a ajouté que comme le prévoyait un protocole international, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Centre pour le contrôle des maladies (CDC) avait reçu des échantillons du cas mortel et de ses contacts pour une évaluation et une confirmation indépendantes.

« Les résultats de leurs investigations seront communiqués dès qu’ils seront disponibles », a-t-il promis.

Par ailleurs, M. Nweke a indiqué que le gouvernement fédéral renforçait ses efforts de surveillance à travers le pays en mettant particulièrement l’accent sur les contacts des humains avec la volaille afin de prévenir une infection de l’animal à l’homme et de l’homme à l’homme.

« Le système de surveillance est également étendu à toutes les institutions sanitaires, y compris les structures privées », a-t- il déclaré.

Le Nigeria a détecté le premier cas de grippe aviaire dans l’Etat de Kaduna, dans le nord du pays, l’année dernière. La maladie s’est, entre-temps, propagée à 17 des 36 Etats de la Fédération.

A lire aussi:

 11045

 10816