La France renforce sa coopération militaire avec la Tunisie

En visite en Tunisie, le ministre français de la Défense, Jean-Yves le Drian, a annoncé, ce lundi, le quadruplement de l’aide militaire annuelle de Paris à ce pays d’Afrique du Nord.

Compte tenu des nouvelles menaces terroristes qui pèsent sur la Tunisie, l’aide militaire de la France à ce pays allié a été revue à la hausse. En effet, Jean-Yves le Drian, ministre français de la Défense, a annoncé, ce lundi 5 octobre 2015, lors d’une visite à Tunis, le quadruplement de l’aide militaire octroyée chaque année à la Tunisie. Cette aide passe désormais à 10 millions d’euros.

« La sécurité de la Tunisie, c’est aussi la sécurité de la France », a déclaré le ministre français. « Nos destins sont liés, a-t-il ajouté, d’autant plus que nos deux pays ont été victimes, en 2015, d’attentats sanglants ». Jean-Yves le Drian s’est entretenu avec son homologue tunisien Farhat Horchani sur un renforcement de la coopération militaire bilatérale. Le ministre français de la Défense a précisé que l’effort s’articulera autour de « deux priorités majeures » : « les forces spéciales » et le « renseignement » dans le « contre-terrorisme ».

Le ministre Farhat Horchani a annoncé, de son côté, la tenue de la Commission militaire mixte franco-tunisienne, à la fin du mois d’octobre, afin d’examiner diverses questions portant notamment, sur la formation, les renseignements et la possibilité de créer un deuxième bataillon de forces spéciales. Ce nouvel engagement de la France pour la Tunisie révèle l’importance stratégique de ce pays d’Afrique du Nord pour les pays occidentaux.

Les Etats-Unis demeurent également impliqués dans la coopération sécuritaire en Tunisie. L’aide militaire américaine montera, en 2016, à 88,5 millions d’euros, ce qui représente plus qu’un doublement par rapport à la moyenne annuelle de 35 millions d’euros débloqués entre 2011 et 2014.

La Tunisie a fait face à deux attaques terroristes, ces derniers mois. En effet, en mars dernier, le musée Bardo de Tunis a été la cible d’un attentat qui a coûté la vie à 22 personnes dont 21 étrangers. Trois mois plus tard, le terroriste Seifeddine Rezgui abat 38 touristes sur une plage de Sousse. Depuis, l’état d’urgence a été décrété dans le pays avant d’être levé vendredi dernier.