La France est « attentive à l’Algérie et aux aspirations des Algériens »

Le Président français, Emmanuel Macron

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a indiqué que la France continue d’être attentive à l’Algérie et aux aspirations des Algériens.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian

La France suit avec une très grande attention la situation qui prévaut en Algérie. C’est ce qu’a indiqué le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, qui souhaite que l’Algérie puisse aboutir à une transition démocratique.

Au cours d’un entretien accordé au magazine Le Point, le diplomate a confié que « le seul souhait de la France, c’est que les Algériens puissent trouver, ensemble, les chemins d’une transition démocratique (…). C’est ce que nous souhaitons pour l’Algérie et c’est ce que nous espérons, compte tenu des liens profonds qui nous rattachent à ce pays ».

Cette sortie du patron de la diplomatie française intervient alors que les manifestations contre le système se poursuivent en Algérie, après la démission de l’ancien Président Abdelaziz Bouteflika, emporté par un soulèvement mené par la rue. Il lui avait été reproché de vouloir briguer un cinquième mandat à la tête du pays. Malgré son départ, la colère des populations, qui manifestent pacifiquement, ne faiblit pas.

« Nous sommes confiants dans l’esprit de responsabilité et de dignité qui prévaut depuis le début des manifestations et qui suscite l’admiration (…). La solution, c’est le dialogue démocratique. Dans ces moments historiques, nous continuerons d’être attentifs à l’Algérie et aux aspirations des Algériens, dans le respect et l’amitié qui président à nos relations », a déclaré Jean-Yves Le Drian.

 A lire : Algérie : dialogue de sourds