La défaite dans la dignité

L’Algérie s’est inclinée 60 à 110 jeudi soir à Indianapolis face à l’équipe américaine au premier tour du 14ème Championnat du monde de basket-ball. Un match difficile pour les joueurs algériens contraints à tenter leurs chances sur des tirs de loin.

Les Etats-Unis ont sévèrement battu l’Algérie, 110 à 60, jeudi soir à Indianapolis au premier tour des 14ème championnats du monde de basket (29 août – 8 septembre 2002). Pour sa première participation à l’événement, l’équipe nationale algérienne, sauvée du naufrage par les tirs de loin, s’est logiquement inclinée face au grand favori de la compétition.

Une rencontre difficile pour les vice-champions d’Afrique en titre où les joueurs de Billal Faid se sont vus imposer une défense de fer de la part des Américains, tous des joueurs issus de la NBA (championnat professionnel américain). Raquettes cadenassées. Le jeu sous les panneaux interdit par le jeu physique US, les Algériens n’avaient plus comme solution d’attaque que la voie des airs. Ils ont tenté pas moins de 30 tirs à trois points dans la partie.

22 points d’Amine Benramdane

A ce jeux là, c’est Amine Benramdane qui se révélera le plus fort. Il réalisera six de ses treize tentatives à trois points, une adresse qui lui vaudra de terminer meilleur marqueur de son équipe avec 22 points. Il est talonné par Moured Boughedir (16 points). Ils scorent à eux deux 38 des 60 points algériens. 51 à 32, le score à la mi temps ne reflétait pas l’outrageante domination à laquelle tout le monde s’attendait. Mais l’équipe américaine, qu’on ne peut plus se permettre de qualifier de Dream team, avec l’absence de tous les ténors de la NBA, fait taire ses détracteurs en mettant le feu aux poudres après la reprise.

 » Ce fut pour nous un plaisir de jouer contre l’équipe américaine. Nos joueurs étaient impressionnés et anxieux. C’était notre premier championnat du monde et notre premier match contre les Américains. (…) Ce fut une bonne chose pour cette jeune équipe de marquer 60 points contre eux « , commente l’entraîneur Billal Faid à l’issue du match. Conscient de la valeur historique de la rencontre, il a eu la délicatesse de faire tourner la totalité de son effectif, pour que chacun joueur participe à l’événement. L’équipe joue ce vendredi soir, son deuxième match de poule (groupe C, Etats-Unis, Allemagne, Chine, Algérie) contre la Chine, une rencontre qui marquera sa véritable entrée dans la compétition.

Championnat de monde 2002

Groupe A : Angola, Canada, Espagne, Yougoslavie

Groupe B : Brésil, Liban, Porto Rico, Turquie

Groupe C : Algérie, Allemagne, Chine, USA

Groupe D : Argentine, Nouvelle Zélande, Russie, Venezuela

A lire également

Une Dream team de cauchemar.