La Côte d’Ivoire lance sa nouvelle compagnie aérienne

Air Côte d’Ivoire est la nouvelle compagnie aérienne ivoirienne, créée en partenariat avec l’Etat ivorien et Air France, détenteur de 20% du capital de la société.

La nouvelle compagnie aérienne ivoirienne, Air Côte d’Ivoire, vient remplacer Air Ivoire qui a fait faillite. Ce nouveau-né est le résultat d’un partenariat entre l’Etat ivoirien et Air France. « Le capital est détenu à 51% par l’Etat, à 20% par Air France, 15% par le fonds Aga Khan, et 14% allant à des investisseurs privés », a déclaré lors de la cérémonie de présentation du projet, le général Abdoulaye Coulibaly, président du comité de pilotage d’Air Côte d’Ivoire. Il a notamment mis l’accent sur l’importance du partenariat avec le groupe Célestair, dirigé par le réseau Aga Khan, auquel appartiennent les compagnies Air Mali et Air Burkina, rapporte le journal ivoirien Le Patriote.

D’après Abdoulaye Coulibaly, « le capital détenu par la compagnie est de 2,5 milliards FCFA (environ 3,8 millions d’euros). Ils seront portés dans les années à venir à 25 milliards ». Mais « d’ici quelques temps, l’Etat va céder au secteur privé ses parts, pour l’heure majoritaires », a assuré le ministre ivoirien de l’Economie, Charles DibyKoffi, sans donner davantage de précision.

Des vols en Afrique de l’Ouest et Centrale

Les autorités ivoiriennes veulent à tout prix que la compagnie soit rentable pour essuyer l’échec d’Air Ivoire. Abdoulaye Coulibaly estime que pour rendre le projet viable, Air Côte d’Ivoire et ses partenaires du groupe Célestair doivent se répartir les vols entre l’Afrique de l’Ouest et Centrale. Pour Pierre Descazeaux, directeur général de l’Afrique et du Moyen-Orient pour Air France, le partenariat de la compagnie ivoirienne avec deux pays voisins est « très important pour lui donner une grande chance de succès ».

Le lancement d’Air Côte d’Ivoire avait été initialement prévu pour début 2012, mais il a finalement été retardé en raison de négociations difficiles sur la répartition du capital, rapporte Le Patriote. Les autorités françaises étaient en effet réticentes à ce que Air France accepte ce partenariat, vivement souhaité par le président Alassane Ouattara, tant la rentabilité du marché aérien de l’Afrique de l’Ouest est limité.

Les vols d’Air Côte d’Ivoire, dont les pilotes seront ivoiriens, devraient débuter dans les derniers mois de l’année 2012.

Lire aussi :

 Camair-Co, un an déjà..

 La compagnie aérienne sud-africaine Kulula parie sur l’humour