L’Université de Yaoundé I se souvient de Francis Bebey

Un colloque international qui se tiendra du 11 au 13 juin 2007, revisitera l’œuvre du musicologue, musicien, chanteur et écrivain camerounais décédé en 2001.

Par l’Agence universitaire de la Francophonie [AUF]

Passionné de musique dès son enfance, Francis Bebey, qui jouait pratiquement de tous les instruments de musique, était bien un homme-orchestre comme cela a souvent été dit.

Grand prix de la chanson francophone, lauréat de trois prix de musique de film, grand prix littéraire de l’Afrique Noire, guitariste classique de renommée internationale, chanteur populaire, ancien fonctionnaire de l’Unesco, ancien journaliste, mais aussi conteur, il est considéré comme un véritable griot des temps moderne.

L’hommage que le Département de littérature négro-africaine de l’Université de Yaoundé I compte lui rendre, en organisant un colloque international du 11 au 13 juin 2007, était attendu avec quelque impatience du public et du lectorat de Bebey, depuis le fatidique 28 mai 2001 où ce musicologue et artiste de talent s’en est allé.

« Francis Bebey, homme de culture » est le thème de ce colloque international qui sera l’occasion de revisiter l’héritage de son oeuvre plurielle, afin de mettre en évidence ses apports dans la connaissance et l’élaboration de la culture africaine moderne, tant sur le plan musical que sur le plan littéraire.

En une trentaine d’années de carrière d’écrivain, au cours desquelles l’artiste n’a pas un seul instant cessé de vivre dans la musique, de donner des concerts à travers le monde et d’éditer ses propres disques, Francis Bebey aura laissé à son lectorat pas moins de douze titres où se mêlent romans et nouvelles, contes et poèmes, auxquels il faut ajouter une comédie inédite, « Congrès des griots à Kankan », jouée à Lausanne en 1995.

Artiste humaniste des plus attachants et d’une singulière discrétion, Francis Bebey demeure un « poète qui parle (aussi) avec ses doigts », selon l’heureuse formule de Sophie Ekoué.

Les participants souhaitant proposer une communication, au colloque Francis Bebey, doivent le faire auprès de Moukoko Gobina ou de Nol Alembong, du Département de littérature négro-africaine de l’Université de Yaoundé I, au Cameroun, avant le 30 avril 2007.

Le colloque est organisé sous le haut patronage du ministère de l’Enseignement supérieur du Cameroun et de l’Université de Yaoundé I, avec la collaboration de l’Association Francis Bebey.

 Pour en savoir plus : Voir le site de l’Agence universitaire de la Francophonie

 Copyright photo et texte : AUF