L’espace aérien européen interdit aux Boeing 737 MAX-8 après le crash de l’avion d’Ethiopian Airlines

Après que de nombreuses compagnies dans le monde aient décidé de clouer au sol leurs Boeing 737 MAX-8, l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) vient d’annoncer qu’elle suspendait les vols des Boeing 737 MAX-8 et 737 MAX-9 à compter de 20H ce mardi soir. Une suspension qui concerne tous les vols commerciaux à destination, au départ ou survolant l’Union européenne.

Un Boeing 737 de la compagnie Ethiopian Airlines qui effectuait la liaison Addis Abeba-Nairobi s’est écrasé dimanche 10 mars 2019,faisant 157 victimes dont de nombreuses personnes originaires d’Afrique. C’est le second accident de ce type d’appareils, pourtant récent, en quelques mois puisque le 29 octobre 2018, les 189 passagers à bord d’un Boeing 737 Max8 de la compagnie indonésienne Lion Air, avait péris dans le crash de l’avions en mer au large des côtes de Jakarta.

Lire l’article Crash d’Ethiopian Airlines, aucun survivant : la liste des nationalités des disparus

Mary Schiavo, ancienne inspectrice générale des transports aux États-Unis, avait déclaré à CNN que la dernière catastrophe était « extrêmement suspecte » et qu’elle « sonne l’alarme dans le secteur de l’aviation, car cela ne se produit tout simplement pas normalement ». Elle avait déclaré que Boeing devrait « prendre les devants » en demandant aux compagnies aériennes d’arrêter l’avion. De nombreuses compagnies, dont Ethiopian Airlines et Royal Air Maroc pour l’Afrique avaient déjà suspendu les vols de leurs appareils de ce type. Mais devant l’absence de réaction du constructeur américain, l’Europe a donc pris les devant interdisant désormais tout survol de son territoire, ne laissant de facto principalement plus que les Etats-unis pour autoriser les vols des Boeing 737 MAX-8 et 9.