L’Allemagne suspend «jusqu’à nouvel ordre» des opérations militaires au Mali

Le Chancelier allemand, Olaf Scholz
Le Chancelier allemand, Olaf Scholz

L’Allemagne a décidé de suspendre d’importantes opérations militaires au Mali dans le cadre de la mission de l’ONU dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. La décision a été prise «jusqu’à nouvel ordre», a indiqué Berlin.

C’est après un nouveau refus de survol par les autorités maliennes que le ministère allemand de la Défense a pris cette décision, ce vendredi 12 août 2022. «Le gouvernement malien a encore une fois refusé d’autoriser un vol prévu aujourd’hui qui devait assurer une rotation de personnel. En conséquence, nous suspendons jusqu’à nouvel ordre nos opérations de reconnaissance et les vols de transport par hélicoptère», a expliqué un porte-parole du ministère».

Berlin a ainsi fait part de son incapacité à «soutenir la MINUSMA sur le plan opérationnel». L’avion transportait environ 75 soldats de l’ONU et devait rallier le Niger en traversant le Mali. Sauf que Bamako a refusé le survol de son espace aérien par l’appareil, qui aurait finalement mis le cap sur l’Espagne. En mai dernier, l’Allemagne avait annoncé la suspension de la formation de l’armée, compte tenu du durcissement de ton de Bamako envers Barkhane et ses alliés de Takuba.

Les relations entre le Mali et la MINUSMA ne sont plus au beau fixe depuis l’affaire des 49 soldats ivoiriens interpellés à l’aéroport de Bamako, le 10 juillet dernier. Les militaires avaient débarqué à bord de deux avions, dont l’un transportait des armements et munitions de guerre. Accusés d’être des mercenaires, les autorités maliennes les maintiennent toujours en détention. Cet épisode a coûté son poste au porte-parole de l’ONU, Olivier Salgado.

Lire : Ce qu’a dit la Mission de l’ONU au Mali après l’expulsion d’Olivier Salgado par Bamako