L’Afrique du Sud plus haut, plus loin et plus fort

Les 13èmes Championnats d’Afrique d’athlétisme ont pris fin, samedi dernier, à Tunis. A l’issue des cinq jours de compétition, l’Afrique du Sud termine largement en tête du classement avec huit médailles en or contre cinq à son dauphin, la Tunisie.

Six ans après le football, c’est au tour de l’athlétisme sud-africain de s’emparer du titre de meilleure nation africaine. Sur les pistes du stade Olympique de Radès (banlieue de Tunis), les athlètes d’Afrique du Sud ont opéré un véritable coup de force sportif. Ils ont bousculé les barons de l’athlétisme africain tels l’Algérie, le Nigeria, la Tunisie ou encore le Kenya pour s’adjuger le titre de champion d’Afrique 2002. La Tunisie, pays organisateur, classée deuxième avec cinq médailles d’or, aura cinq représentants à la prochaine Coupe du monde d’athlétisme, tout comme le Kenya qui a récolté le même nombre de médailles.

Sur le plan individuel, les stars qui ont fait le voyage à Tunis ont brillamment rempli leur contrat. C’est ainsi que le Namibien Frankie Fredericks n’a pas trouvé de grande concurrence pour s’imposer dans ses deux spécialités (100m et 200m), tout comme la Mozambicaine Maria Mutola, championne olympique du 800m, qui a aisément remporté cette épreuve. Les Kenyans, quant à eux, ont dominé, comme prévu, les courses de fond et de demi-fond.

La nouvelle reine du 400 mètres

Deux records d’Afrique ont été battus au cours de ces Championnats, par la Camerounaise Françoise Mbango Etoné au triple saut et le Tunisien Hamdi Dhouibi au décathlon, mais n’ont pas été homologués, en raison d’un vent favorable plus fort que les normes admises.

La révélation des ces 13èmes rendez-vous de l’athlétisme africain, a été la Tchadienne Nadjima Kaltouma qui a éclaboussé de toute sa classe les épreuves des 200 et 400 mètres.

Seuls les médaillés d’or en épreuves individuelles sont qualifiés pour la Coupe du monde qui aura lieu les 20 et 21 septembre prochains à Madrid.

Cependant, le perchiste sénégalais Karim Sène, ne serait pas retenu dans la sélection qui représentera l’Afrique en Espagne, pour n’avoir franchi que 5m. Le minima à la Coupe du monde pour ce concours est de 5m20. Dans les relais 4x100m, ce sont les équipes vainqueurs qui iront à Madrid, tandis que pour les relais 4x400m, une sélection sera opérée parmi les athlètes masculins et féminins qui ont occupé les premières places à Tunis.

Lire aussi :

Deux champions dans le vent.

Pas d’exploits à Tunis.

Le rendez-vous de tous les records.

Tableau final des 13emes championnats d’Afrique d’athlétisme