L’Adéma a trouvé son candidat

Le ministre malien de l’Equipement, Soumaïla Cissé, a été investi par l’Alliance pour la démocratie au Mali (Adéma) pour la présidentielle d’avril 2002. C’est sur un mouvement éclaté que le candidat devrait s’appuyer. La guerre des chefs a laissé en ruine le parti présidentiel.

 » Il aurait dû, depuis longtemps, désigner son successeur. Son silence a encouragé tous les loups à sortir de leurs tanières. L’Adéma est en pleine déconfiture « , s’irrite un cadre de l’Alliance pour la démocratie au Mali. Mais Alpa Oumar Konaré, le président sortant du Mali, a toujours refusé de s’impliquer dans ces élections. Il a promis de se retirer à fin de son second mandat et de ne pas imposer un dauphin pour sa propre succession. Les appels des militants de l’Adéma et des anciens candidats ne l’ont pas ému. Pour la première fois, devant la prolifération des candidats, l’Adéma a dû recourir aux primaires. Et le candidat investi, Soumaïla Cissé, ministre de l’Equipement, trouve un parti en ruines, miné par les ambitions de ses leaders.

La grande lessive

C’est un parti diminué qui se présentera devant les électeurs maliens. Malgré les appels du candidat à la présidentielle  » à la cohésion et à l’unité pour la victoire en 2002 « , les scissions sont toujours d’actualité. Le Premier ministre en exercice et toujours présidentiable, Mandé Sidibé, a refusé de participer aux primaires  » en raison de la violation des textes du parti « . Il n’a pas souhaité réagir à l’investiture de son ministre de l’Equipement. Le grand perdant de ces primaires, Soumeylou Boubeye Maïga, ministre de la Défense, a observé le minimum de solidarité et s’est éclipsé de la scène politique. Présenté comme le plus proche d’Alpha Oumar Konaré, Soumeylou Boubeye Maïga n’a pas su convaincre les militants de son parti.

Dans le camp adverse, l’heure est à la comptabilité des voix. L’ancien Premier ministre Ibrahim Boubacar Keïta, ancien de l’Adéma, et le général Amadou Toumani Touré sont en embuscade. Le premier peut compter sur un mouvement (Alternative 2002) qui lui est tout acquis et le second fait figure de rassembleur. Si l’Adéma trébuche, ils seront là pour ramasser les voix.

Lire également :

Tous à la place de Konaré:

Les présidentielles maliennes en effervescence :

Les présidentielles maliennes sont ouvertes :