Kino le maître à danser

Le Capverdien Kino, encore très peu connu du milieu zouk francophone, est pourtant une pointure du genre. Nourri de solides influences créoles et même congolaises, son quatrième album, Movimento, cultive une vraie personnalité musicale.

Personne ou presque ne connaît Kino et encore moins sa musique. Inconnu au bataillon dans l’univers du zouk francophone, l’artiste capverdien en est pourtant à son quatrième album et s’impose chez les lusophones comme une véritable référence. Movimento, sa dernière production, empreinte d’influences créoles et congolaises, révèle un talent accompli et scelle une solide légitimité artistique.

S’il n’est pas connu en France et ailleurs c’est sans doute parce que Kino officie depuis Rotterdam (Pays-Bas) où il vit depuis qu’il a quitté son Cap Vert natal. Ancien membre du groupe Levity, que certains se remémorent assurément, l’artiste a décidé de voler de ses propres ailes. Auteur, compositeur, interprète et arrangeur, il a su, tout en gardant sa langue maternelle, développer sa propre identité musicale.

Le plus créole des Capverdiens

La force de Kino réside dans sa faculté à assimiler et s’approprier d’autres genres musicaux pour les incorporer à son travail. Et si ses lignes rythmiques ressemblent souvent à celles du zouk antillais pur et dur, c’est simplement parce qu’il est un grand fan de Patrick Saint-Eloi (Kassav). Kino puise également son inspiration dans la musique congolaise. Le titre  » Mara Bôka  » est à ce propos le meilleur exemple de la synthèse artistique de sa musique. Mettez une guitare congolaise, un synthé créole, une guitare électrique et un tempo zouk et vous obtenez l’un des meilleurs morceaux de l’album.

Il ne faut pourtant pas réduire Kino à une musique fusion. Si savoureuse soit-elle. Ce serait le déposséder de ses racines capverdiennes. Or  » Mula  » et surtout l’excellent  » Kololu « , les deux titres funana de l’album, sont là pour témoigner qu’il a plus d’une corde à son arc. Pur zouk capverdien,  » Movimento « , le premier morceau de l’opus est également l’un des meilleurs de cette production qui gagne définitivement à être connue. Un bon investissement.

Kino se produira avec le groupe Cap Sol dimanche 10 novembre à l’Elysée Montmartre

72 bd Rochechouart (M°Anvers)

75862 Paris

Tél. : 01 44 92 45 36

Pour commander le disque. Kino, Movimento, Espace Music Tropica, 2002