Kenya : l’amour à la plage… horaire

L’émission télévisée les  » Rendez-vous d’Hairgo  » organise en direct des rencontres entre célibataires et coeurs à prendre. Mais pour ménager les tabous et les timidités, la formule met plus l’accent sur le  » fun  » que sur la chair. Apparemment, ça marche.

La télé du coeur fait vibrer le Kenya. Après avoir depuis longtemps conquis l’Occident, une émission émule de  » Tournez manèges « , lancée en décembre sur les ondes de la télévision nationale, rencontrerait un succès extraordinaire auprès des téléspectateurs kenyans.

Une première tant les précédentes tentatives s’étaient soldées par des échecs en raison, explique le journal Saturday,  » de la nature timide des Kenyans « . Or si la formule du  » Rendez-vous d’Hairgo « , du nom du présentateur vedette, n’est en aucun cas novatrice (un ou une candidate doit choisir parmi trois postulant(e)s, selon les critères de questions posées), le succès tient à la distance qu’elle prend avec Cupidon. « Nous ne pouvons pas contrôler les sentiments des gens, mais nous pouvons créer une atmosphère propice à la rencontre et au  » fun « , explique l’une des conceptrices, Grace Karuga, citée par notre confrère.

Sélection draconienne

Un état d’esprit et même un peu plus : nombre de candidats reconnaissent que bien avant le souci de rencontrer l’âme soeur, c’est la perspective de passer quelques sorties tous frais payés qui les a poussés à se porter candidat.

Mais pour compter parmi les heureux gagnants, les candidats doivent au préalable subir une batterie de tests en coulisse. Parmi les 60 personnes en moyenne qui se pressent devant les portes de la maison de production, seules 16 seront sélectionnées. Le candidat doit d’abord se soumettre à une audition devant caméra afin de déterminer s’il  » passe à l’écran « , puis une autre encore où il se présentera. S’il est jugé  » compatible « , il devra assurer par contrat qu’il est bien célibataire et dégagé d’obligations familiales. Le couple sélectionné est suivi par les caméras au cours de différentes pérégrinations à travers Nairobi by night. L’histoire ne dit pourtant pas jusqu’où.

Et pour cause : alors que l’année audiovisuelle touche à sa fin, le  » Rendez-vous d’Hairgo  » ne revendique aucun mariage pour l’instant. Un demi-échec qui n’est pas sans arranger les animateurs de l’émission qui craignent les réactions des ténors de la morale, dans une société kenyane où les instances religieuses et traditionnelles restent très sourcilleuses sur les questions matrimoniales. Un domaine qu’elles considèrent comme relevant de leurs seules compétences.